La France à la 73e Assemblée Mondiale de la Santé

La France à la 73e Assemblée Mondiale de la Santé

Lundi 18 et mardi 19 mai 2020, la 73e Assemblée Mondiale de la Santé a eu lieu, en mode virtuel depuis Genève. Son maintien était indispensable en période de COVID-19. La France a largement soutenu sa tenue.

Le Président de la République Emmanuel Macron est intervenu

La 73e Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) s’est ouverte à midi lundi 18 mai, avec les interventions de chefs d’État, dont le Président de la République française Emmanuel Macron.

JPEG - 3.3 Mo
President Emmanuel Macron gave a speech during the 73rd World Health Assembly

Le Président de la République a notamment apporté son soutien à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et rappelé l’importance de l’initiative ACT-A, l’initiative mondiale sur les diagnostics, les traitements, les vaccins et le renforcement des systèmes de santé. Il a également rappelé l’engagement de l’Union Européenne dans la réponse internationale à la pandémie.

❝Souvenons-nous de ce qui a présidé à la fondation de l’OMS en 1948 : bâtir un monde nouveau où chacun pourrait jouir d’une meilleure santé, parce que c’est le droit fondamental de tout être humain. […]
Nous avons besoin d’une OMS forte face au COVID-19 et l’OMS, c’est nous, ce sont ses États membres. […]
Je tiens, en cette année consacrée par l’OMS aux sages-femmes et infirmiers, à saluer tous ceux qui, chaque jour, sont sur le terrain pour prendre soin des autres. […]
Un vaccin, s’il est découvert face au COVID-19, sera un bien public mondial, auquel chacun devra pouvoir avoir accès. […]
L’Europe porte dans cette session, une réponse solide pour renforcer l’application du règlement sanitaire international, améliorer les systèmes d’alerte et de réaction aux urgences, renforcer la recherche.❞

JPEG - 3 Mo
Ambassador Mr François Rivasseau, Permanent representative of France to the United Nations in Geneva, is taking part in the World Health Assembly

Adoption d’une résolution ambitieuse portée par l’Union Européenne

L’Union Européenne a porté une résolution ambitieuse, adoptée par consensus à l’issue de l’AMS, mardi 19 mai 2020, et co-parrainée par 144 pays.

En particulier, la résolution :

  1. reconnaît comme fondamental le rôle coordinateur de l’OMS ;
  2. évoque la nécessité pour tous les pays d’avoir un accès rapide et sans entrave à des diagnostics, thérapies, médicaments et vaccins de qualité, sûrs, efficaces et abordables, ainsi que des technologies de santé essentielles et leurs composants, et des équipements pour la réponse au COVID-19 ;
  3. rappelle l’importance de maintenir les services de santé essentiels et de renforcer les systèmes de santé pour éviter la double peine sanitaire ;
  4. reconnaît l’immunisation de groupe comme un bien public mondial ;
  5. appelle les États membres à fournir à l’OMS des informations de santé publique précises et détaillées comme l’exige le Règlement Sanitaire International (RSI) ;
  6. demande à l’OMS de lancer "le plus tôt possible et en consultation avec les États membres", un processus par étapes d’évaluation impartiale, indépendante et complète pour examiner l’expérience acquise et les enseignements tirés de la coordination de l’OMS la réponse sanitaire internationale à COVID-19.
Dernière mise à jour le : 20 mai 2020
Retour en haut