Visite officielle en France de M. Antonio Guterres, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés

JPEG - 19.5 ko
Accueil de M. Antonio Guterres, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, par M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes (Paris, 04.02.2008 / Ministère des Affaires étrangères © Photo : F. de La Mure)

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, M. Antonio Guterres a effectué une visite officielle à Paris les 4 et 5 février 2008, au cours de laquelle il a été reçu par le ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner.

Il a également pu s’entretenir à l’occasion de cette visite avec le ministre de la Défense, M. Hervé Morin, ainsi qu’avec le ministre de l’Immigration, de l’Identité nationale, de l’Intégration et du Co-développement, M. Brice Hortefeux.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la relation en constant renforcement entre la France et le HCR. Depuis deux ans, la France fait partie du groupe des grands donateurs du HCR, avec une contribution dépassant les 20 millions de dollars par an.

A l’issue de leur entretien, le ministre des Affaires Etrangères et européennes et le Haut Commissaire ont signé un accord-cadre formalisant l’ensemble de la coopération entre la France et le HCR.

JPEG - 23.5 ko
Signature de l’accord-cadre entre la France et le HCR (Paris, 04.02.2008 / Ministère des Affaires étrangères © Photo : F. de La Mure)

Fruit d’une concertation interministérielle impliquant le ministère des Affaires Etrangères et Européennes, le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Défense, le ministère de l’Immigration, de l’Identité nationale, de l’Intégration et du Co-développement, l’Agence française de développement, cet accord-cadre met en valeur le dialogue politique régulier et la coopération institutionnelle et opérationnelle entre la France et le HCR.

En signant cet accord-cadre, la France, qui figure parmi les grands contributeurs du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, entend renforcer la coopération politique et opérationnelle avec le HCR.

Bernard Kouchner a tenu à saluer, à ce titre, le travail accompli par l’agence onusienne.

L’accord prévoit, notamment, la réinstallation en France, selon les critères du HCR et de la législation française, de réfugiés irakiens pris en charge par le HCR. Plus de 4 millions de personnes ont fui le pays où sont déplacées à l’intérieur.

Parmi les autres axes de l’accord-cadre, figurent une coopération accrûe avec l’Office français de protection des réfugiés et apatrides et la Cour nationale du droit d’asile ainsi que l’Agence française de développement pour la mise en oeuvre de la stratégie de sortie de crise et de reconstruction.

En 2007, plus de 32 millions de réfugiés, personnes déplacées, demandeurs d’asile et apatride ont été pris en charge par le HCR, un chiffre qui a augmenté de près de 60 % depuis 2005.

JPEG - 20 ko
Point de presse conjoint de MM. Antonio Guterres et Bernard Kouchner (Paris, 04.02.2008 / Ministère des Affaires étrangères © Photo : F. de La Mure)

-Lire la conférence de presse conjointe du ministre des Affaires étrangères et européennes, M.Bernard Kouchner, et du haut commissaire des Nations unies pour les réfugies, M.Antonio Guterres - propos de M.Kouchner - (Paris, 4 février 2004)

"Je me réjouis de cet accord-cadre que nous venons de signer avec le Haut Commissaire et qui met plus encore la France aux côtés du HCR qui ne manque pas de besogne en ce moment."

publié le 05/11/2009

haut de la page