Tuberculose - Raccourcissement de la durée de traitement

En 2015, une étude financée par Expertise France, l’agence française de l’expertise internationale, et coordonnée dans 9 pays d’Afrique francophone par l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires a montré qu’il était possible de réduire de 24 à 9 mois le traitement des tuberculoses multi-résistantes, sans effet secondaire majeur.

PNGCette étude financée par la France permet aujourd’hui à l’Organisation mondiale de la santé de recommander désormais un traitement plus court de la tuberculose multi-résistante. Cela ouvre la voie à une prise en charge plus simple et moins coûteuse, qui représente un espoir considérable dans la lutte contre cette maladie.

Les cas de tuberculose multi-résistante sont actuellement trois fois plus nombreux qu’en 2010. Présente dans plus de cent pays, cette dernière forme représente aujourd’hui 5% des cas de tuberculose, 14% des décès et 27 % des coûts.

La France est le deuxième contributeur international de la lutte contre la tuberculose, notamment à travers son soutien au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et à UNITAID.

publié le 31/05/2016

haut de la page