Transports intérieurs - Une nouvelle stratégie à l'horizon 2030 a été adoptée - Représentation permanente de la France

Transports intérieurs - Une nouvelle stratégie à l’horizon 2030 a été adoptée

Transports intérieurs - Une nouvelle stratégie à l'horizon 2030 a été (...)

Le Comité des transports intérieurs de la Commission économique des Nations unies pour l’Europe (CEE-NU) a adopté lors de sa 81ème session une stratégie à l’horizon 2030 pour répondre aux besoins mondiaux et régionaux dans ce domaine.

Le Comité des transports intérieurs de la CEE-NU est la plateforme des Nations unies pour les transports intérieurs, par route, fer, voie d’eau ou multimodaux.

Le comité des transports intérieurs couvre de nombreux aspects des transports de marchanidses et de voyageurs

Au travers de ses groupes de travail, le Comité des transports intérieurs couvre de multiples aspects des transports de marchandises et de voyageurs incluant :
- la réglementation technique des véhicules, y compris des véhicules spécifiques (frigorifiques, citernes spéciales notamment)
- les équipements et dispositifs de sécurité routière, incluant la signalisation routière
- les dispositifs visant à faciliter le passage des frontières pour les passagers et les marchandises
- le transport de matières dangereuses
- la navigation intérieure
- le droit ferroviaire
- l’interopérabilité des réseaux
- le transport intermodal

L’automatisation des transports, un enjeu clé pour le transport du futur

Un débat de politique générale de haut niveau sur le thème de l’automatisation des transports a ouvert la session.

Le débat a été lancé par la ministre néerlandaise des infrastructures et de la gestion de l’eau, Mme Cora van Nieuwenhuizen, sur une note optimiste et volontariste à la fois. Les Pays-Bas - fiers de leur position de tête en matière de véhicules intelligents, appelent de leurs vœux un déploiement rapide de ces véhicules dont ils attendent une meilleure sécurité routière et une lutte contre la congestion de trafic.

Les États ont ensuite été invités à adopter une résolution ministérielle sur le renforcement de la coopération, de l’harmonisation et de l’intégration à l’ère de la numérisation et de l’automatisation des transports, ce qui fut le cas de 32 d’entre eux, dont la France.

Un déjeuner sur la sécurité routière a clos ce segment politique, réunissant Jean TODT, envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour la sécurité routière et les principaux donateurs, parmi lesquels la France et la Suède, du Fonds spécial pour la sécurité routière créé en 2018.

Adoption de la nouvelle stratégie à l’horizon 2030 en matière de transports intérieurs

Préparée depuis 2017 dans le cadre d’une démarche inclusive et approfondie, la stratégie à l’horizon 2030, qui a été adoptée, vise à renforcer la gouvernance mondiale en matière de transports intérieurs et à soutenir et améliorer la contribution du secteurs à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable, pour des transports plus sûrs, plus durables, plus inclusifs et plus efficaces. La sécurité routière est affichée comme une priorité majeure d’intérêt mondial.

Les objectifs stratégiques sont accompagnés d’un plan d’action visant à renforcer le rôle du Comité des transports intérieurs comme plate-forme des Nations-Unies :
- pour l’élaboration et la gestion d’instruments juridiques en matière de transport
- pour la conduite du changement et la promotion de nouvelles technologies et d’innovation
- pour la promotion de la connectivité et de la mobilité durables dans les transports intérieurs régionaux et interrégionaux.

L’Autriche a profité de cette session du Comité des transports intérieurs pour confirmer son organisation de la 5ème réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l’environnement (PPE-TSE) à Vienne du 22 au 24 octobre 2019.

Dernière mise à jour le : 22 juillet 2019
Retour en haut