Syrie - Menaces sur la trêve (18 avril 2016)

La France exprime sa très vive préoccupation face à la dégradation de la situation en Syrie, en particulier à Alep où plusieurs dizaines de personnes ont péri au cours des derniers jours.

JPEG
En poursuivant ses bombardements y compris contre des civils et des groupes modérés, le régime porte la principale responsabilité des violations de la cessation des hostilités, qui ont fait des dizaines de milliers de nouveaux déplacés récemment.

La France exprime également son inquiétude devant les difficultés de l’acheminement de l’aide humanitaire, notamment en banlieue de Damas, où le régime syrien empêche la livraison de vivres et de médicaments à des centaines de milliers de personnes.

Comme l’a rappelé le Ministre des affaires étrangères et du développement international, Jean-Marc Ayrault, ces actions du régime mettent en péril les négociations de Genève. Il est de la responsabilité du régime de participer activement aux négociations politiques en vue d’une transition, conformément au communiqué de Genève et à la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies, afin de ramener durablement la paix en Syrie.

publié le 20/04/2016

haut de la page