Syrie - Bombardements et victimes civiles (23/05/2016)

En Syrie, les violences et les attaques exposent les populations civiles à des violations du droit international humanitaire.

PNGLes attentats aux voitures piégées commis aujourd’hui par Daech à Tartous, qui auraient fait plus de 100 morts, sont odieux.

La France condamne également les bombardements par le régime contre les populations civiles et les infrastructures médicales. La poursuite de son offensive sur Alep avec l’appui de ses alliés et son blocage systématique de l’aide humanitaire, en violation des engagements pris à Vienne le 17 mai, sont inacceptables.

La France appelle au respect immédiat de la cessation des hostilités et au libre accès de l’aide humanitaire. La violence doit cesser pour que les négociations inter-syriennes puissent reprendre en vue de mettre en œuvre la transition politique, comme l’a rappelé M. Ban Ki-moon à Doha. Toute la communauté internationale, à commencer par les soutiens du régime, doit se mobiliser pour que les engagements de Vienne et les résolutions du conseil de sécurité des Nations unies, soient pleinement respectés.

publié le 25/05/2016

haut de la page