Syrie - Appel au respect de la cessation des hostilités

Le 8 juillet 2016, la France a condamné l’offensive menée par le régime syrien et ses soutiens afin d’encercler la partie d’Alep tenue par l’opposition.

PNG
Cette offensive contrevient à la cessation des hostilités actée par la résolution 2268 du conseil de sécurité des Nations unies et intervient également en violation du régime de calme annoncé par le régime syrien lui-même à l’occasion de l’aïd al-fitr.

Elle démontre une nouvelle fois que le régime et ses soutiens sont engagés dans une dangereuse fuite en avant militaire emportant des conséquences toujours plus grandes en nombre de morts, de déplacés, de réfugiés.

La France appelle solennellement  :

- au respect de la cessation des hostilités et à l’arrêt immédiat des bombardements contre les civils ;
- à un accès humanitaire libre et sans entrave ;
- et à une solution politique durable pour mettre un terme au conflit. C’est le sens de la résolution 2254 adoptée à l’unanimité du conseil de sécurité des Nations unies. C’est aussi le sens du communiqué du groupe international de soutien à la Syrie du 17 mai, qui appelle à la mise en place d’un gouvernement de transition au 1er août. Les soutiens du régime, au premier rang desquels la Russie, ont engagé leur responsabilité sur cette échéance.

publié le 14/07/2016

haut de la page