Soutien record à l’instauration d’un moratoire sur la peine de mort

110 pays ont voté le 19 novembre en faveur d’une résolution non contraignante de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) appelant à l’instauration d’un moratoire universel sur la peine de mort. Ce soutien constitue un nouveau record, 2 ans après la précédente résolution de l’AGNU qui avait recueilli 107 voix pour.

Voir le compte-rendu du vote

La France fait de l’abolition de la peine de mort une priorité de son action diplomatique. Le Ministère des Affaires étrangères a lancé en septembre 2012 une grande campagne mondiale répercutée par l’ensemble du réseau diplomatique français. A Genève, cette mobilisation s’est traduite par le soutien apporté à l’organisation d’un panel interactif sur une décennie de lutte pour l’abolition de la peine capitale aux Nations unies.

La peine de mort est toujours appliquée dans 57 États et territoires mais ce nombre a fortement diminué ces 20 dernières années, plus de 50 Etats étant devenus abolitionnistes en droit.
JPEG

publié le 20/11/2012

haut de la page