Soutien de la France au Conseil des droits de l’Homme

36ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue avec le Haut-Commissaire aux droits de l’Homme
sous le point 2 de l’ordre du jour

Intervention du Représentant Permanent de la France

Genève, le mardi 12 septembre 2017

La version prononcée fait foi.

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne.

Monsieur le Haut-Commissaire,

La France salue votre travail et celui de vos équipes. Votre indépendance et vos capacités d’action sont essentielles pour accompagner les Etats dans leurs engagements en matière de Droits de l’Homme et pour alerter sur des situations préoccupantes.

La France apporte son plein soutien au Conseil des droits de l’Homme comme institution majeure permettant de réaffirmer, de promouvoir et de renforcer la protection les droits de l’Homme partout et pour tous. Ceux-ci ne peuvent faire l’objet d’aucune relativisation.

La France encourage le dialogue et la coopération. Elle rappelle la responsabilité de tous les Etats à coopérer avec les mécanismes internationaux des droits de l’homme et à respecter les principes contenus dans les Conventions internationales.

Les Etats membres du Conseil doivent respecter les normes les plus strictes en matière de promotion et de défense des droits de l’Homme. A cet égard, la situation en matière de respect des droits de l’homme et de l’Etat de droit au Venezuela est préoccupante.

Dans les Etats où des crises graves sont en cours, la coopération avec les mécanismes des droits de l’Homme est le meilleur moyen pour travailler à des solutions justes et durables : nous appelons ainsi les autorités birmanes à coopérer avec les experts de la mission d’établissement des faits.

Monsieur le Haut-Commissaire,

Dans ce contexte de recrudescence préoccupante des atteintes aux droits de l’Homme, votre rôle est crucial. Votre Bureau doit aussi accompagner les pays qui sont sur la voie de la sortie de crise ou de la réconciliation, comme la RCA, le Sri Lanka ou encore le Mali. L’assistance que vous leur apportez est essentielle pour consolider les progrès accomplis.

Je vous remercie./.

publié le 12/09/2017

haut de la page