Soudan du Sud - L’accord de paix revitalisé représente une opportunité historique

Soudan du Sud - L'accord de paix revitalisé représente une opportunité (...)

40ème session du Conseil des droits de l’homme

Dialogue interactif avec la Commission sur les droits de l’Homme au Soudan du Sud

Intervention de la France

Genève, 12 mars 2019

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France s’associe à la déclaration de l’Union européenne.

Elle remercie la commission des droits de l’Homme au Soudan du Sud pour sa présentation.

La France reste vivement préoccupée par la situation des droits de l’Homme au Soudan du Sud. En dépit de la signature de l’accord de paix revitalisé en septembre dernier, les violations des droits de l’Homme se poursuivent dans un climat d’impunité. Les viols et les violences sexuelles ont même atteint un niveau record en 2018. Le Soudan du Sud doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir des atrocités comme celles commises contre plus de 150 femmes et filles en novembre dernier. Nous condamnons fermement ces actes odieux, dont certains, selon la commission, sont susceptibles de constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

La France appelle les autorités soudanaises à mettre fin aux violations des droits de l’Homme, notamment les détentions arbitraires et les disparitions forcées. Elle condamne également la hausse du recours à la peine de mort, illustrée par l’exécution de sept personnes en février dernier, soit autant que durant toute l’année 2018, et appelle le Soudan du Sud à établir un moratoire sur les exécutions en vue de l’abolition définitive de ce châtiment.

L’accord de paix revitalisé représente une opportunité historique pour ouvrir un nouveau chapitre vers l’établissement d’une paix durable au Soudan du Sud. Nous souhaitons que cet accord permette de progresser dans la mise en œuvre des mesures que prévoyait l’accord d’août 2015 en matière de lutte contre l’impunité. Nous appelons toutes les parties à mettre en place et à opérationnaliser sans plus attendre la cour hybride pour le Soudan du Sud, avec l’appui de l’Union africaine.

Dernière mise à jour le : 24 juillet 2019
Retour en haut