Situation humanitaire au Sahel : mobilisation de la France

La France est très préoccupée par la crise humanitaire qui frappe les Etats sahéliens, liée à l’insécurité alimentaire dans la région, aggravée par la dégradation de la situation au Mali. 13 millions de personnes pourraient être affectées, parmi lesquelles plusieurs dizaines de milliers de réfugiés et déplacés maliens.

Face à cette crise, la France s’est mobilisée pour venir en aide aux populations touchées et a déjà adopté un programme de 20 millions d’euros d’aide humanitaire pour les pays de la région (Niger, Mali, Tchad, Burkina Faso, Mauritanie) via le Programme alimentaire mondial (PAM), le Comité International de la Croix-Rouge (CICR), l’organisation non-gouvernementale "Afrique verte", ainsi qu’une aide budgétaire au dispositif national de prévention et de gestion des crises du Niger.

En faveur des personnes déplacées et des réfugiés maliens, 500 000 euros ont été versés en janvier 2012 au CICR pour financer un projet d’assistance aux populations du Niger et du Mali résidant dans des zones à risques. En février 2012, le Centre de crise, via notre ambassade à Bamako, a livré 36 tonnes de farine diététique infantile à la Croix-Rouge malienne, à destination de 1500 enfants dans les régions du nord.

A la demande du ministre d’Etat, le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes a décidé cette semaine de verser une contribution de 400 000 euros à l’UNICEF pour la prise en charge de la malnutrition aiguë et sévère des femmes et des enfants au Niger.

Cette mobilisation se prolonge aussi dans le cadre européen : la Commission européenne a consacré en 2011 plus de 45 millions d’euros à l’aide alimentaire et nutritionnelle au Sahel ; cette somme devrait fortement augmenter en 2012. Le 9 mars 2012, la Commission a annoncé une aide supplémentaire de 9 millions d’euros pour assister les populations réfugiées et déplacées dans la zone.

Si la coopération bilatérale avec le Mali a été suspendue après le coup d’Etat militaire, la France maintient l’aide humanitaire d’urgence au profit de la population malienne. Le ministère des Affaires étrangères et européennes est en contact permanent avec les organisations non gouvernementales opérant dans la zone sahélo-saharienne. Elles seront reçues cet après-midi au Centre de crise du ministère pour faire le point sur la situation et envisager les nouvelles actions à mettre en œuvre pour venir en aide aux populations de cette région.

La France demande à toutes les parties au Mali, conformément à la déclaration présidentielle du Conseil de Sécurité des Nations unies, de permettre l’acheminement sans entrave et en toute sécurité de l’aide humanitaire aux populations qui en ont besoin.

publié le 10/04/2012

haut de la page