Situation des droits humains en Somalie

Situation des droits humains en Somalie

42ème session du Conseil des droits de l’homme

Dialogue avec l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’Homme en Somalie

Intervention de la France

Genève, 25 septembre 2019

La version prononcée fait foi.

Merci Madame la vice-présidente,
Monsieur l’Expert indépendant,

La France s’associe à la déclaration de l’Union Européenne et remercie l’Expert indépendant pour son rapport sur la situation en Somalie.

La France salue les efforts entrepris par les autorités somaliennes pour consolider les institutions judiciaires, préparer la réforme électorale de 2020 et améliorer le respect des droits de l’Homme sur le territoire. La France salue également les résultats obtenus cet été par les forces armées somaliennes et l’AMISOM. Nous nous félicitons de la participation, pour la première fois, du Président somalien à l’Assemblée générale des Nations Unies. La France espère que la tenue du Forum de partenariat pour la Somalie sera l’occasion de renouveler son engagement et celui de l’UE sur la base d’objectifs partagés avec le gouvernement somalien. Nous invitons le gouvernement fédéral et les Etats fédérés à poursuivre leur dialogue.

Monsieur l’Expert indépendant,

Malgré ces avancées, la France reste préoccupée par la situation des droits de l’Homme en Somalie, toujours fragile, en particulier au regard du respect des droits des femmes. Nous encourageons les autorités à prendre les mesures nécessaires pour donner à la Commission nationale des droits de l’Homme les moyens d’opérer et à respecter et faire respecter la Charte somalienne pour les femmes adoptée en mars dernier.

La lutte contre l’impunité des auteurs de violences et de violations des droits de l’Homme est un aspect indispensable pour la paix et la stabilité en Somalie. La France encourage les autorités à poursuivre le renforcement du système judiciaire et à prendre toutes les mesures afin de garantir l’accès des victimes et de la population aux mécanismes de réconciliation et de réparation, en particulier en vue de la tenue des prochaines élections en 2020/2021.

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 26 septembre 2019
Retour en haut