Situation des droits humains au Lesotho

Situation des droits humains au Lesotho

Examen périodique universel

Dialogue sur le Lesotho

Intervention de la France

Genève, 22 janvier 2020

La version prononcée fait foi.

La France remercie la délégation du Lesotho pour la présentation de son rapport.

La France salue les efforts accomplis pour améliorer l’accès à la santé et les droits des enfants. Pour autant, la situation des droits de l’Homme demeure fragile. La France fait les recommandations suivantes :

1. Abolir la peine de mort et ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et le Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques ;

2. Prendre les mesures pour que la Commission nationale des droits de l’Homme puisse exercer son mandat conformément aux Principes de Paris ;

3. Veiller à la mise en œuvre effective des avancées juridiques et institutionnelles en matière de droits des femmes ;

4. Mettre fin aux menaces et intimidations à l’égard des journalistes et défenseurs des droits et promouvoir la liberté d’expression garantie dans la Constitution en abrogeant la notion de « crime de sédition » du code pénal ;

5. Poursuivre les efforts de lutte contre la traite des êtres humains en traduisant systématiquement en justice les auteurs de ces violations ;

6. Garantir un statut juridique aux personnes handicapées, en portant à son terme le projet de loi sur l’égalité des chances instituant une allocation d’invalidité.

La France souhaite plein succès au Lésotho pour son examen.

Dernière mise à jour le : 23 janvier 2020
Retour en haut