Situation des droits de l’Homme au Qatar

33ème session de l’Examen périodique universel

Qatar

Intervention de la France

Genève, 15 mai 2019

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Président,

La France salue les avancées en matière de droits de l’Homme au Qatar, en particulier concernant les droits des travailleurs migrants, l’accès des femmes à l’éducation et au marché du travail, et la réponse mesurée à l’embargo imposé en juin 2017 et adresse les recommandations suivantes :

1) Poursuivre les réformes ambitieuses engagées en faveur des travailleurs migrants, notamment en vue de l’abolition du système de parrainage, et abroger l’autorisation de sortie pour l’ensemble des travailleurs migrants ;

2) Abolir la peine de mort ;

3) Amender la législation sur la liberté d’expression et d’opinion, d’association et de la presse, en supprimant les dispositions de la loi et du code pénal contraires aux normes internationales en la matière ;

4) Poursuivre les réformes visant à réduire l’écart de droits femmes-hommes, notamment en matière de droits personnels et de transmission de la nationalité.

5) Lever les réserves d’interprétation au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

6) Garantir les droits des personnes LGBTI.

Je vous remercie.

publié le 15/05/2019

haut de la page