Sébastien Touzé, candidat au Comité de l’ONU contre la torture

Sébastien Touzé, candidat au Comité de l'ONU contre la torture

En vue de l’élection des futurs membres au Comité contre la torture le 3 octobre 2019 à Genève, la France présente la candidature de Sébastien Touzé pour un second mandat.

Le Comité contre la torture est essentiel à la protection des droits humains

Créé en 1987, le Comité contre la torture se compose de dix experts indépendants élus par les États parties dont le mandat vise à surveiller la mise en œuvre de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants adoptée en 1984 et ratifiée par 165 pays.

Se réunissant deux fois par an à Genève, le Comité assure un travail essentiel pour la protection des droits fondamentaux grâce à la mise en place de procédures de plaintes et à la publication régulière de rapports sur la situation des droits humains dans les États signataires de la Convention.

La France soutient la candidature de Sébastien Touzé

Spécialiste du droit international relatif aux droits humains, Sébastien Touzé est professeur à l’université Paris 2 Panthéon-Assas et Directeur de l’Institut international des droits de l’Homme de Strasbourg, Fondation René Cassin.

Avec plus de quinze ans d’expérience au service de la protection des droits humains et ayant servi en tant que Membre rapporteur du Comité contre la torture depuis 2016, Sébastien Touzé est candidat à un second mandat pour la période 2020-2023.

Attaché à la défense des principes du droit international et au respect des identités régionales, Sébastien Touzé œuvre pour le renforcement des mécanismes en matière de protection des droits humains aux niveaux régional et mondial ainsi que pour l’amélioration de la coordination dans l’interprétation des conventions internationales.

Dans le cadre de son premier mandat, il a notamment contribué à la consolidation du fonctionnement interne du Comité, à l’élaboration de nouvelles méthodes de travail et à l’organisation de rencontres annuelles avec les cours régionales de protection des droits humains.

La lutte contre la torture est au cœur des engagements de la France en matière de droits humains

La lutte contre la torture s’inscrit dans l’engagement de la France en faveur du respect des droits humains et se situe au cœur de sa politique étrangère.

La France a été l’un des premiers États à ratifier la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants en 1984. Elle apporte un soutien sans faille à l’adoption annuelle de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies sur la torture.

La France appuie pleinement la candidature de Sébastien Touzé, dont l’expertise juridique et l’expérience acquise lors de son premier mandat permettraient d’assurer la continuité des initiatives entreprises au sein du Comité.

En savoir plus :

PDF - 370.5 ko
Sébastien Touzé, candidat au Comité de l’ONU contre la torture
(PDF - 370.5 ko)
Dernière mise à jour le : 26 juillet 2019
Retour en haut