Santé - Conférence sur la place des sages-femmes dans le monde (13/02/2015).

La France a pris part, lundi 23 février 2015, à une Conférence organisée par l´Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et la Confédération Internationale des Sages-femmes (ICM), à l´occasion de la publication du second « Rapport sur l´état de la pratique de sage-femme dans le monde ». La France, qui a contribué au financement de ce rapport, était l´un des co-parrains de cette conférence, aux côtés de sept autres pays : le Canada, la Suède, le Maroc, le Népal, le Sénégal, la Zambie, et le Zimbabwe.

JPEG

Les discussions ont souligné le besoin de mettre l´accent sur le rôle clé des sages-femmes dans les systèmes de santé, et plus largement sur l´importance des ressources humaines en santé, pour permettre des améliorations substantielles dans le domaine de la santé sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale, infantile et de l’adolescent (SRMNIA).

Par la voix de son Ambassadeur Nicolas Niemtchinow, la France a pris part au panel aux côtés du Directeur exécutif du FNUAP, le Dr Babatunde Osotimehin, de la Directrice générale de l´OMS, le Dr Margaret Chan, et des Ambassadeurs du Maroc, du Népal, du Sénégal, de la Zambie, et du Zimbabwe.

Elle a ainsi rappelé son fort engagement en faveur de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile - par le biais de l´initiative Muskoka -, et souligné la pleine insertion de cette priorité dans les enjeux sanitaires essentiels que sont le renforcement des systèmes de santé et la couverture sanitaire universelle.

publié le 24/02/2015

haut de la page