Réunion du groupe de soutien à la Syrie (17/05/2016)

PNGLes travaux menés à Vienne et le communiqué final reprennent, dans la continuité de la réunion ministérielle que Jean-Marc Ayrault a présidée à Paris le 9 mai, des propositions concrètes pour :

- exiger l’arrêt immédiat de toutes les opérations militaires, hormis contre les groupes terroristes reconnus comme tels par les Nations unies ;

- faire respecter le droit international humanitaire, alors que le régime syrien continue d’assiéger des centaines de milliers d’habitants ;

- faciliter la reprise des négociations pour mettre en œuvre un gouvernement de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs au 1er août, conformément à la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies.

Le communiqué adopté à Vienne le 17 mai est une avancée utile et doit être désormais pleinement mis en œuvre par toutes les parties. La France y sera attentive.

publié le 20/05/2016

haut de la page