Réunion du 6ème comité de pilotage de l’initiative CREWS

Le 6ème comité de pilotage de l’initiative CREWS (Climate Risk and Early Warning Systems) s’est réuni à Genève le 14 juin, sous la présidence de Mme Brigitte Collet, Ambassadrice chargée des négociations pour le changement climatique, pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques. Cette initiative vise à augmenter de manière significative les capacités des systèmes d’alerte intégrés multirisques et à protéger les vies, les moyens de subsistance et les biens dans les pays pauvres et vulnérables .

JPEG

Cette initiative, dont l’idée a été évoquée pour la première fois à Sendai (Japon), lors de la Conférence mondiale pour la prévention des risques de catastrophes, au printemps 2015, a été lancée à la COP 21, en décembre de la même année, par un groupe de pays (Allemagne, Australie, France, Luxembourg, Pays-Bas), accompagnés par le Canada, conjointement avec l’OMM, le Bureau des Nations unies pour la prévention des risques de catastrophes et la Banque Mondiale.

L’initiative CREWS a pour but d’augmenter significativement les capacités des systèmes d’alerte intégrés et multirisques pour les pays les plus pauvres et les plus vulnérables face aux risques climatiques. Elle s’est donné pour objectif de mobiliser 100 millions de dollars pour aider au financement de programmes de coopération à cet effet. Aujourd’hui 7 projets sont en cours dans 19 pays.

Ce comité de pilotage a examiné l’état d’avancement des projets en cours au Burkina-Faso, en République démocratique du Congo, au Mali, au Niger, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans la zone Pacifique. Il a approuvé le lancement de nouveaux projets en Afrique de l’Ouest et dans la région Caraïbes 5). Il a examiné le rapport sur les leçons à tirer en matière d’alerte de la saison cyclonique de 2017 dans les Caraïbes, notamment s’agissant de l’accès différent des femmes et des hommes aux alertes.

Il a aussi décidé d’accroître la couverture géographique de CREWS en préparant de nouveaux projets en Afrique et en Asie.
La France a renouvelé sa contribution financière à l’initiative CREWS en mai 2018. L’Australie et le Luxembourg ont annoncé de nouvelles contributions ou des paiements anticipés, tandis que le Mexique et la Suisse ont fait savoir qu’ils souhaitaient se joindre à cette initiative en tant que membres contributeurs.

« CREWS est une initiative concrète qui produit des effets réels sur le terrain, au plus près des communautés » a conclu Brigitte Collet. Elle a également appelé à accroître les financements de l’initiative CREWS et à élargir encore le nombre de membres contributeurs.

Les représentants des partenaires de CREWS et des pays donateurs et bénéficiaires se sont retrouvés à l’issue de ce Comité de pilotage à la Résidence de France pour le lancement du premier rapport d’activité de CREWS, édité en versions française et anglaise.

publié le 18/06/2018

haut de la page