Réunion de la Commission internationale contre la peine de mort à Genève, 24 et 25 novembre 2014.

La Commission contre la peine de mort, réunissant 15 personnalités éminentes dans le domaine de la lutte contre la peine de mort, a tenu son assemblée annuelle à Genève les 24 et 25 novembre 2014. Les commissaires ont été reçus à cette occasion à la Mission permanente de la France.

JPEG
JPEG

Fondée à Madrid en 2010, la Commission internationale contre la peine de mort a pour objectifs de promouvoir l’établissement d’un moratoire universel sur l’usage de la peine de mort, en vue de son abolition définitive et d’encourager les Etats appliquant déjà un moratoire à abolir la peine de mort en droit. La commission est composée de 15 membres indépendants issus de l’ensemble des régions du monde dont l’engagement en faveur des droits de l’Homme est internationalement reconnu dont M. Robert Badinter, ancien ministre de la Justice de la France, Mme Louise Arbour, ancienne Haut-Commissaire aux droits de l’Homme des Nations unies et Mme Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Confédération suisse. La commission est présidée par Federico Mayor Zaragoza, ancien directeur général de l’UNESCO.
La France est membre du groupe de soutien de la Commission qui est composé de 17 Etats. Elle a, dès sa fondation, soutenu les travaux de la Commission internationale contre la peine de mort dont la valeur ajoutée réside dans la capacité d’influence de ses membres, personnalités éminentes et indépendantes, capables d’avoir accès aux plus hautes autorités internationales. Les actions de la commission sont ainsi complémentaires à celles menées par les différents acteurs engagés dans la lutte contre la peine de mort dans le monde, qu’il s’agisse des Etats ou des représentants de la société civile.

- 10 des 15 commissaires ont été reçus pour un déjeuner à la Mission permanente de la France auprès des Nations unies, lundi 24 novembre.

publié le 25/11/2014

haut de la page