Retour sur le Conseil général de l’Organisation mondiale du commerce - 18 octobre 2018

Le comité des négociations commerciales (réunion informelle des chefs de délégation) et le Conseil général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont tenus cette semaine à Genève. Le Conseil général est l’organe de décision suprême de l’OMC à Genève.

JPEG

Trois points saillants ressortent des discussions.

- L’inquiétude sur la pérennité du système commercial multilatéral est générale : l’escalade tarifaire continue et la menace économique qui en résulte a commencé à s’incarner. L’OMC, comme les autres grandes institutions économiques, vient ainsi de réviser à la baisse, de 4,8% à 3,9% ses prévisions sur la croissance 2018 du commerce mondial. Suivant le directeur général Azevêdo, divers signaux montrent que l’incertitude du climat international conduit les entreprises à reporter leurs projets d’investissements.

- Le thème de la « réforme de l’OMC » s’impose progressivement au centre du débat, mais divise encore nettement : il a été pris en compte dans les commentaires de pratiquement toutes les délégations, tout en donnant lieu à un large spectre de réactions, du soutien franc à la réforme de l’OMC, fondé sur la considération de l’urgence de la situation au rejet tout aussi franc, en passant par un soutien sélectif.

- Dans ce contexte, seule l’urgence d’une résolution de la crise de l’organe d’appel fait l’objet d’un quasi-consensus.

Pratiquement aucun progrès ne peut enfin être constaté sur le front des négociations traditionnelles et des initiatives plurilatérales de Buenos Aires, à l’exception des subventions à la pêche, pour lesquelles la méthode des « incubateurs » (groupes de travail pratiquant librement la « tempête de cerveau... »). Les membres de l’OMC considèrent que la capacité de l’OMC à conclure cette négociation sur la pêche répondant à un enjeu de développement durable, sera un test décisif pour la crédibilité de l’organisation.

Les coordinateurs d’initiatives plurilatérales engagées à Buenos-Aires (commerce électronique ; facilitation de l’investissement ; services ; micro, petites et moyennes entreprises ; genre) ont également présenté l’état des lieux de leurs travaux, auxquels les membres participants ont rappelé qu’ils accordaient leur priorité.

Le Conseil Général a fixé la date de la douzième conférence ministérielle de l’OMC, à Astana, du 8 au 11 juin 2020.

publié le 19/10/2018

haut de la page