Reprise de l’Assemblée Mondiale de la Santé — 9 au 14 novembre 2020

La 73e Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) reprend ses travaux du 9 au 14 novembre 2020. Elle avait tenu en Mai dernier un segment de minimis sur deux jours pour se concentrer sur la gestion internationale de la pandémie de COVID19. 
 
La situation sanitaire oblige une nouvelle fois les Etats Membres à se réunir virtuellement. Ce second segment permettra d’aborder les questions cruciales de réformes et de préparation aux urgences sanitaires avec notamment la présentation du rapport intermédiaire du Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie (GIPR) chargé d’évaluer la réponse internationale à la pandémie, mais aussi de poursuivre les travaux sur les autres piliers du 13e Programme général de travail de l’OMS.
 

Qu’est-ce que l’Assemblée Mondiale de la Santé ?

L’Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) est l’organe décisionnel suprême de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
Les principales fonctions de l’AMS consistent d’une part à arrêter la politique et les moyens associés de l’OMS, et d’autre part à examiner les activités de l’Organisation Mondiale de la Santé. Par exemple, l’AMS nomme le Directeur général, contrôle la politique financière de l’Organisation, examine et approuve le projet de budget, et définit les grandes stratégies mondiales thématiques (ex : vaccination, ressources humaines en santé, maladies transmissibles, santé mentale, etc.).
 
Cet exercice qui réunit l’ensemble des Etats membres de l’OMS est particulièrement important compte tenu du rôle central que joue l’organisation dans la santé mondiale, a fortiori dans le cadre de la réponse mondiale à la pandémie.

Pour en savoir plus sur l’Assemblée Mondiale de la Santé

Distribution de masques sur un marché à Kinshasa

La 73e Assemblée Mondiale de la Santé à l’épreuve d’une pandémie qui se prolonge

Pour la deuxième fois cette année, l’AMS se tiendra virtuellement. Alors que l’ordre du jour de l’AMS 73 en Mai dernier avait porté uniquement sur la COVID-19, ce segment abordera aussi les questions liées à la continuité des travaux de l’OMS. Hors COVID-19, seront discutés des défis en santé mondiale comme les soins de santé primaire, les maladies tropicales négligées, les plans mondiaux pour la vaccination, ou encore le vieillissement en bonne santé, ainsi que la lutte contre des fléaux comme la tuberculose, le choléra, la polio, le cancer du col de l’utérus ou encore les stratégies mondiales pour l’innovation en santé et la santé digitale.

Plus d’informations sur la 73e Assemblée Mondiale de la Santé sur le site de l’OMS

Plus de 47 millions de cas de COVID-19 ont maintenant été signalés à l’OMS et plus de 1,2 million de personnes ont perdu la vie. L’OMS a tenu à rappeler trois messages importants concernant cette pandémie :
- Premièrement, nous pouvons battre la Covid-19 avec la science, les solutions et la solidarité. Le monde s’est rallié à un plan visant à accélérer le développement des vaccins, des produits diagnostiques et thérapeutiques et l’accélérateur d’accès aux outils contre la Covid-19 (ACT) donne de vrais résultats.
- Deuxièmement, nous ne devons pas revenir en arrière sur nos objectifs de santé essentiels. Cette session discutera notamment d’un plan décennal de lutte contre les maladies tropicales négligées, ainsi que des efforts visant à lutter contre la méningite, l’épilepsie et d’autres troubles neurologiques.
- Troisièmement, nous devons nous préparer dès maintenant à la prochaine pandémie. Les pays dotés d’une solide infrastructure de préparation aux situations d’urgence sanitaire ont été en mesure d’agir rapidement pour contenir et contrôler la propagation du virus SRAS-CoV-2

Des travailleurs de santé s'équipent pour venir en aide à des patients atteints par la pandémie de COVID-19.

La réforme de l’organisation et la préparation aux urgences au menu des discussions

La France s’est particulièrement investie sur deux sujets-clés : le renforcement de l’OMS et une résolution sur la préparation aux urgences sanitaires initiée par la France, la Finlande et les Pays Bas et coparrainée par plus de 40 pays.
 

Dernière mise à jour le : 9 novembre 2020