Renforcer la coopération régionale pour lutter contre la pollution dans la Méditerranée

Les Secrétaires exécutifs de la convention de Barcelone pour la protection de la Méditerranée et des conventions "BRS" (Bâle sur le transfert et la gestion des déchets, Rotterdam sur l’import-export de produits chimiques et pesticides dangereux et Stockholm sur les polluants organiques persistants) ont signé un accord de coopération.

Cet accord vise à ce que les acteurs de la protection du milieu marin et de la prévention des pollutions puissent ensemble :

-  Prévenir en amont et réduire l’utilisation des plastiques polluants et des déchets plastiques ;

-  Renforcer la préparation pour réduire les accidents et la dissémination non contrôlée des déchets plastiques et microplastiques dans le milieu marin ;

-  Promouvoir la coopération entre les Centres régionaux pour les actions locales ;

-  Promouvoir une gestion écologique des plastiques et déchets plastiques dans les ports et infrastructures portuaires ;

-  Soutenir les pays dans le développement de mesures nationales, législatives ou volontaires.

Cet accord de coopération se veut un modèle pour explorer la coopération avec d’autres conventions de mers régionales.

La France, qui est Partie aux deux Conventions, soutient activement ce processus de synergies, qui contribue au renforcement de la gouvernance internationale pour lutter contre la pollution des mers et océans par les plastiques.

Cet accord de coopération a été signé en marge de la deuxième réunion du groupe de travail international sur les déchets plastiques, sous l’égide de l’ONU Environnement, qui doit proposer à la 4ème Assemblée des Nations unies pour l’environnement (mars 2019) des options innovantes pour un cadre de gouvernance mondiale pour les déchets marins.

JPEG

publié le 07/12/2018

haut de la page