RDC - Situation dans les provinces du Kasaï

La France exprime sa grave préoccupation à la suite de la confirmation par les Nations unies de l’existence de nouvelles fosses communes dans les provinces du Kasaï.

JPEG

Nous réitérons notre ferme condamnation des violences meurtrières et des atteintes aux droits de l’Homme perpétrées dans les Kasaï ces derniers mois, quels qu’en soient les auteurs.

Nous demandons de nouveau que toute la lumière soit faite sur ces graves agissements qui, comme l’a indiqué le conseil de sécurité des Nations unies, pourraient constituer des crimes de guerre au regard du droit international.

La France appelle les autorités congolaises à travailler en étroite collaboration avec les Nations unies à cette fin. Nous rappelons les conclusions du 6 mars du conseil des affaires étrangères de l’Union européenne, demandant au gouvernement de la RDC d’ouvrir immédiatement une enquête crédible et impartiale sur ces faits afin que les responsables en répondent devant la justice et formulant le souhait qu’une enquête internationale indépendante puisse être invitée à soutenir ce processus.

publié le 21/04/2017

haut de la page