Protection des personnels de santé dans les zones de conflit

JPEG

Les attaques contre les hôpitaux et le personnel médical, qui se sont multipliées en Syrie, au Yémen et sur d’autres théâtres de conflit, sont inacceptables. Elles sont susceptibles de constituer des crimes de guerre.

La France est activement engagée en faveur de la protection des civils et du respect du droit international humanitaire.

Comme l’a souligné Jean-Marc Ayrault le 29 février devant le Conseil des droits de l’Homme à Genève et le 2 mars lors de son entretien avec le Secrétaire général des Nations unies aux affaires humanitaires, M. Stephen O’Brien, la France souhaite que le conseil de sécurité soit rapidement saisi de la question de la protection des personnels de santé dans les zones de conflit. Elle travaille en ce sens avec ses partenaires à New York.

Retrouvez l’intervention complète du Ministre des affaires étrangères et du développement international, Jean-Marc Ayrault, prononcée au Conseil des droits de l’Homme le 29 février 2016 (pdf).

PDF - 22.2 ko
(PDF - 22.2 ko)

publié le 18/03/2016

haut de la page