Première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé (Genève, 30 octobre - 1er novembre)

La première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé se tiendra du 30 octobre au 1er novembre à Genève.

Cette conférence est organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en collaboration avec ONU-Environnement, l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la Coalition pour le climat et l’air pur (CCAC), le secrétariat de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) et la Banque Mondiale.

La pollution de l’air, une menace majeure pour la santé des populations

Selon l’OMS, 9 personnes sur 10 respirent un air contenant des niveaux élevés de polluants. Sept millions de personnes décèdent chaque année à cause de l’exposition aux particules fines contenues dans l’air pollué. Cela représente plus d’un décès sur 9 dans le monde.

Plus de 90% des décès dus à la pollution de l’air se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, principalement en Asie et en Afrique.

JPEG

Objectifs de la conférence sur la pollution de l’air et la santé

JPEG

  • Les décideurs politiques et les spécialistes de l’environnement et de la santé réunis pendant 3 jours à Genève pour échanger sur la qualité de l’air et ses impacts sur la santé

Cette conférence réunira des partenaires mondiaux, nationaux et locaux afin de permettre un partage des connaissances et des meilleures pratiques pour un air plus propre et une meilleure santé partout dans le monde.

Cette conférence sera l’occasion d’échanger sur différents sujets : données scientifiques sur les répercussions de la pollution de l’air sur la santé ; méthodes de suivi de la pollution et des expositions ayant une incidence sur la santé ; et outils pour l’évaluation et la mise en œuvre d’interventions efficaces.

  • La première conférence mondiale sur la pollution et de la santé permettra de poursuivre les efforts déjà engagés

Les objectifs de développement durable (ODD) fixent des cibles claires pour réduire la pollution de l’air et ses impacts sur la santé (ODD 3 pour la santé, ODD 7 sur l’énergie, ODD 11 sur les villes durables).

La lutte contre les changements climatiques et la pollution de l’air est l’une des cinq grandes priorités de l’OMS pour la période 2019-2023.

En décembre 2017, l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement a adopté une résolution sur la prévention et la réduction de la pollution atmosphérique pour améliorer la qualité de l’air à l’échelle mondiale

L’Accord de Paris de 2015 souligne l’intérêt des mesures d’atténuation des changements climatiques entraînant des « retombées bénéfiques sur l’adaptation, la santé et le développement durable ». En reconnaissant que la santé est au cœur des mesures pour le climat, on pourra accélérer la mise en œuvre et obtenir les retombées bénéfiques immédiates découlant des mesures de réduction de la pollution de l’air.

En savoir plus

publié le 29/10/2018

haut de la page