Ouverture de la 45 ième session du Conseil des Droits de l’Homme

La France se félicite de la tenue de la 45 ième session du Conseil des droits de l’Homme du 14 Septembre au 6 Octobre qui est un signal fort de la reprise des activités multilatérales à Genève.

Un CDH45 très dense

Cette session est particulièrement dense avec 37 résolutions qui doivent être adoptées. Les événements récents ont prouvé combien les Droits humains restent au coeur des enjeux actuels.

- La situation en Biélorussie est un sujet de préoccupation majeure de ce 45 ième conseil des droits de l’Homme. L’Union Européenne et les pays dits du Grulac ( Groupe des pays d’Amérique Latine et des Caraïbes) ont demandé la tenue d’un débat urgent pour soutenir le peuple biélorusse dans sa quête de démocratie et appeler les autorités à s’engager dans un dialogue inclusif. Il doit se tenir Vendredi 18 Septembre à 10 heures.

Pour en savoir plus : Déclaration du ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian

- La situation des Droits de l’Homme au Burundi sera à l’ordre du jour. La transition politique pacifique offre une réelle opportunité de réengagement avec la communauté internationale et de meilleure coopération avec les mécanismes des Droits de l’Homme.

- La question du renouvellement de la mission d’établissement des faits au Venezuela est en discussion ainsi que le renouvellement du mandat pour un an du groupe d’experts éminents pour le Yémen.

- La Syrie continue d’être un sujet prioritaire du conseil des Droits de l’Homme. La France présente avec les Britanniques un projet de résolution centré sur le processus politique actuel et le comité constitutionnel syrien, la situation dans le Nord-Ouest ainsi que l’incidence de la crise sanitaire de la Covid 19 et la question de l’accès humanitaire.

- La France présente par ailleurs un projet de résolution sur les Disparitions Forcées aux côtés de l’Argentine, du Japon et du Maroc qui renouvelle le mandat du groupe de travail. Le texte rappelle le 40 ième anniversaire de la création de ce groupe de travail et le 10 ième anniversaire de l’entrée en vigueur de la convention sur les disparitions forcées.

Plus d’informations sur le CDH45

La France candidate au Conseil des Droits de l’Homme

La France est candidate au Conseil des Droits de l’Homme pour la période 2021-2023.

Lors de la présentation de cette candidature mercredi 9 Septembre Francois Croquette, l’ambassadeur en charge des droits de l’Homme a estimé que “Le panorama des Droits humains dans le monde (était) très inquiétant. Dans les régions en crise, les violations des Droits humains et des Droits humanitaires se multiplient.”

L’action de la France s’articule autour de 5 priorités :

  1. Lutte contre les inégalités
  2. Promotion de l’égalité femme-homme
  3. Soutien aux défenseurs des Droits
  4. Promotion des Droits de l’enfant et lutte contre leur utilisation dans les conflits armés
  5. Sécurité des journalistes

Alors que les Droits de l’Homme subissent une remise en cause croissante dans le monde, l’ambassadeur Croquette a souligné que la France ne pouvait se résoudre "à voir les droits fondamentaux bafoués, la démocratie affaiblie et le multilatéralisme déconstruit”. Absente du Conseil depuis 6 ans, la France souhaite par cette candidature “retrouver l’esprit fondateur de cette institution dont nous pensons qu’il est menacé.”

Pour en savoir plus sur la candidature française

Dernière mise à jour le : 23 septembre 2020