Organisation internationale des migrations – Intervention de la France.

A l’occasion du débat général du Conseil de l’OIM, le Représentant permanent de la France a souligné le rôle majeur de cette organisation. A cet égard, la France salue l’engagement et la détermination de son Directeur général.

JPEG
La France a également rappelé la place qui revient à l’OIM au sein du système humanitaire mondial, en tant qu’organisation chef de file sur les questions migratoires.

Le défi migratoire est universel. Il appelle à mettre en avant le principe de responsabilité partagée et une coopération accrue entre pays d’origine, pays de transit, et pays de destination.

La réponse globale à apporter doit être fondée sur la nécessité de sauver des vies, sur le respect des principes de l’assistance humanitaire, qui doit s’appliquer à tous ceux qui en ont besoin quel que soit leur statut.

Cette réponse globale exige :

- de lutter contre les causes profondes de ces déplacements ; et c’est pourquoi il importe d’œuvrer à la stabilisation des zones de conflits et à la résolution des crises politiques,

- d’intégrer la question de l’aide au développement, qui est un volet clé de toute action durable pour prévenir les déplacements,

- de combattre les réseaux de trafiquants, qui tirent profit de la misère et de la mort des migrants.

Retrouvez l’intervention complète de l’Ambassadeur Elisabeth Laurin, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies à Genève et des Organisations internationales en Suisse (version PDF - 15ko) :

PDF - 15 ko
(PDF - 15 ko)

publié le 30/11/2015

haut de la page