Mobilisation du groupe des Amis du Sahel (18/03/2015).

La Mission permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève a accueilli, mercredi 18 mars, une rencontre du groupe des amis du Sahel, autour de M. Robert Piper, coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour la région.

JPEG
Ce groupe, lancé par la France et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, se réunit au niveau des experts genevois, de manière régulière, en fonction des besoins et des développements sur le terrain. Son objectif est à la fois de renforcer le partage de l’information et la coordination des différents acteurs pour une plus grande efficacité et une meilleure anticipation.

Le bilan de l’année 2014 fait apparaître un certain nombre d’actions significatives : près de 6,6 millions de personnes ont reçu une aide alimentaire vitale ou de transferts d’argent, plus de 2 millions d’enfants de moins de 5 ans ont été traités pour des cas de malnutrition aigüe et plus de 3 millions d’agriculteurs et d’éleveurs ont reçu un soutien en matière agricole et d’élevage.

Ce constat fait néanmoins apparaître que le plan de réponse des Nations unies n’a été financé qu’à hauteur de 45% et, à titre d’exemple, 1,5 millions d’enfants au Sahel ne sont pas scolarisés, soit un tiers de la population en âge d’aller à l’école dans cette région.

L’irruption de la crise au Nigeria et la continuation de la crise en RCA risquent de compromettre les quelques résultats obtenus en matière de sécurité alimentaire en 2014.

Aussi le plan Sahel 2015 requérait un montant comparable à celui de 2014 : 1,95 Milliards USD, pour 9 pays.

publié le 19/03/2015

haut de la page