Lutte contre Ebola : partenariat entre la France et la RDC

Lutte contre Ebola : partenariat entre la France et la RDC

Depuis l’apparition de la dixième épidémie Ebola en République démocratique du Congo (RDC) en août 2018, la France et la RDC se sont engagées à travailler conjointement à l’éradication du virus.

Alors que l’épidémie persiste, la France et la RDC souhaitent renforcer leurs efforts conjoints. C’est pourquoi une feuille de route franco-congolaise de lutte contre l’épidémie Ebola a été élaborée conjointement par le professeur Yves Lévy, envoyé spécial français chargé d’orienter et de suivre la réponse française dans le cadre de la lutte contre l’épidémie Ebola, et le professeur Muyembe, coordinateur de la réponse Ebola auprès de la présidence de RDC. Cette feuille de route a reçu le soutien du Président de la République et de son homologue congolais, le Président Félix Tshisekedi lors de la visite de ce dernier à Paris le 12 novembre dernier.

Cette feuille de route vise à mobiliser l’ensemble des acteurs français et congolais à même de soutenir le «  plan stratégique de riposte » mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités congolaises. Elle contient trois axes d’action :

- une réponse humanitaire d’urgence pour apporter un soutien aux acteurs de terrain engagés contre l’épidémie (ONG, services de santé congolais de premier niveau dans les zones affectées) et renforcer l’information et la prévention ;

- un renforcement du partenariat scientifique associant les chercheurs français et l’Institut national de recherche biomédicale de Kinshasa (INRB) pour créer un réseau de laboratoires pour le diagnostic, la surveillance et la prévention des épidémies, et mettre en place une étude sur le suivi clinique des survivants à Ebola ;

- des actions de développement pour renforcer le système de santé congolais à moyen et long terme et soutenir des projets dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, indispensables pour limiter le risque de propagation des épidémies.

Pour concrétiser ces efforts, la France mettra à disposition des moyens du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, du ministère des armées et du ministère des solidarités et de la santé.

La France s’est engagée à mobiliser 71 millions d’euros dans le domaine de la santé en RDC entre 2018 et 2021.

Dernière mise à jour le : 24 novembre 2019
Retour en haut