Les enjeux de la 41ème session du Conseil des droits de l’Homme (Genève, 24 juin-12 juillet 2019)

Les enjeux de la 41ème session du Conseil des droits de l'Homme (Genève, 24 (...)

Le Conseil des droits de l’Homme tiendra sa 41ème session à Genève du 24 juin au 12 juillet 2019.

Le Conseil des droits de l’Homme mobilise la communauté internationale face aux situations les plus préoccupantes en matière de droits de l’Homme.

Le Conseil des droits de l’homme est un organe intergouvernemental du système des Nations unies. Composé de 47 États membres, il a succédé en 2006 à la Commission des droits de l’homme qui avait été créée en 1946.

Les droits des femmes seront au cœur de cette session du Conseil des droits de l’Homme

Le débat annuel sur les droits fondamentaux des femmes, prévu les 27 et 28 juin, portera sur les discriminations à l’encontre des femmes.

La question des droits des femmes face aux changements climatiques sera discutée lors d’une table ronde, le 28 juin.

Le Conseil examinera l’impact des migrations sur les femmes et les filles migrantes dans le cadre d’un dialogue avec le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants.

La Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes et le Groupe de travail sur la question de la discrimination contre les femmes présenteront leurs travaux, qui portent respectivement sur la violence contre les femmes en politique, et les discriminations contre les femmes privées de liberté. Un rapport de la Haute-Commissaire, Mme Michelle Bachelet, sur le mariage précoce et forcé des enfants dans les situations humanitaires sera également discuté.

La France met en œuvre une diplomatie féministe et rappellera son engagement constant en faveur du droit des femmes.

Le Conseil des droits de l’Homme examinera la situation des droits de l’Homme dans plusieurs pays en crise

Dans certains pays, la situation des droits de l’Homme est particulièrement préoccupante. Lors de cette 41ème session, les crises continueront de mobiliser pleinement l’attention du Conseil des droits de l’Homme et de la France :

- Les crises africaines pour lesquelles la France se mobilise, par exemple au Burundi, en République Démocratique du Congo, en Erythrée et en République centrafricaine.

- La situation des droits de l’Homme en Birmanie, au Venezuela, en Ukraine et en Biélorussie.

- Les crises en Afrique du Nord et au Moyen Orient, et notamment en Syrie et au Soudan.

La France présentera, avec d’autres pays, deux résolutions au Conseil des droits de l’Homme sur la Syrie et sur la jeunesse. Elle est membre du groupe de rédaction de ces deux résolutions.

La France participera aux discussions thématiques sur les droits de l’Homme et rappellera la nécessité d’avoir une approche universelle des droits humains.

Les droits humains sont liés. C’est pourquoi il est important de les promouvoir dans l’ensemble des domaines.

Le Conseil tiendra notamment des débats sur les thèmes suivants, auxquels la France participera :
-  orientation sexuelle et identité de genre ;
-  indépendance des juges et avocats ;
-  droit à la santé ;
-  droits des migrants et des personnes déplacées internes, et solidarité internationale
-  droit de réunion pacifique et liberté d’opinion et d’expression ;
-  exécutions extrajudiciaires ;
-  droit à l’éducation ;
-  actions des entreprises et respect des droits humains ;
-  traite des êtres humains.

Consultez le programme de la 41ème session du Conseil des droits de l’Homme.

Retrouvez sur notre site l’ensemble des interventions prononcées par la France à l’occasion de cette 41ème session du Conseil des droits de l’Homme.

Dernière mise à jour le : 22 juillet 2019
Retour en haut