Les disparitions forcées : pas un crime du passé

Violation grave des droits de l’Homme, cette pratique est aujourd’hui répandue dans de nombreux pays. En marge du Conseil des droits de l’Homme, la Mission permanente de la France co-organise un événement public sur les formes actuelles de cette pratique et les moyens de la prévenir.

PNG

PNG

publié le 14/09/2017

haut de la page