Le système des Nations Unies

L’expression “Nations Unies” qui est attribuée au Président des Etats-Unis, Franklin D. Roosevelt, apparut pour la première fois dans la “Déclaration des Nations Unies” du 1er janvier 1942, par laquelle les représentants de 26 pays s’engageaient à poursuivre ensemble la guerre contre les puissances de l’Axe. La Charte des Nations Unies fut élaborée par les représentants de 50 pays à la Conférence des Nations Unies sur l’organisation internationale, réunie à San Francisco du 25 avril au 26 juin 1945. L’Organisation des Nations Unies (ONU) naquit officiellement le 24 octobre 1945. La “Journée des Nations Unies” est célébrée chaque année le 24 octobre. L’ONU, dont le siège principal se trouve à New York, est une organisation composée d’Etats souverains et non un gouvernement mondial. Elle met à la disposition de ses Etats membres les moyens de trouver des solutions à des différends ou à des problèmes et d’aborder pratiquement toutes les questions intéressant l’humanité et dépassant le cadre national. L’esprit et les devoirs de l’ONU reposent sur la Charte des Nations Unies.

L’ONU est composée de six organes principaux qui sont : l’Assemblée générale, le Conseil de sécurité, le Conseil économique et social, le Conseil de tutelle, la Cour internationale de Justice et le Secrétariat. Ces organes se trouvent au siège de l’ONU à New York, sauf la Cour internationale de Justice, qui a son siège à La Haye (Pays-Bas). L’Assemblée générale (AG) est le principal organe de délibération. Elle se compose des représentants de tous les 191 Etats membres, qui disposent chacun d’une voix. Les décisions sur des sujets importants tels que la paix et la sécurité internationales, l’admission de nouveaux membres et les questions budgétaires sont prises à la majorité des deux tiers. Les décisions sur les autres sujets sont prises à la majorité simple. Les décisions de l’Assemblée générale portent le poids de l’opinion mondiale sur les grandes questions internationales et sont revêtues de l’autorité morale de la communauté internationale. L’Assemblée générale se réunit chaque année en septembre en session ordinaire au siège de l’ONU à New York et se poursuit généralement jusqu’à la mi-décembre. Elle peut également être appelée à siéger en session extraordinaire. Les travaux menés par l’Organisation durant l’année découlent en grande partie des décisions de l’Assemblée générale, c’est-à-dire de la volonté de la majorité des membres exprimée dans les résolutions adoptées par l’Assemblée générale. Ces travaux sont exécutés par des commissions et autres organes établis par l’Assemblée générale (comme la Conférence du désarmement), dans des Conférences internationales convoquées par l’Assemblée générale ou encore par le Secrétariat de l’ONU.

Le Conseil de sécurité a la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Il est organisé de manière à pouvoir exercer ses fonctions en permanence. Chacun de ses membres doit à tout moment avoir un représentant au siège de l’ONU. Il est composé de 5 membres permanents (la Chine, les Etats-Unis, la Fédération de Russie, la France et la Grande Bretagne) et de 10 membres non permanents nommés par l’Assemblée générale. Tout État Membre de l’ONU qui n’est pas membre du Conseil de sécurité peut participer, sans droit de vote, aux débats du Conseil quand celui-ci estime que les intérêts de l’État en question sont concernés. Les États parties à un différend examiné par le Conseil, qu’ils soient ou non Membres de l’Organisation, sont invités à prendre part, sans droit de vote, aux débats du Conseil. Le Conseil économique et social (ECOSOC) est l’organe principal de coordination des activités économiques et sociales de l’ONU ainsi que de ses organismes et agences spécialisées - qui constituent ce qu’on appelle “le système (ou la famille) des Nations Unies”. Il comprend 54 membres élus pour trois ans. L’ECOSOC tient généralement chaque année une session de fond de cinq semaines, une fois à New York et une fois à Genève, et au moins deux sessions d’organisation à New York.

Le Conseil de tutelle a la tâche de surveiller l’administration des territoires placés sous ce régime, lequel avait essentiellement pour objet de faire progresser la condition des 11 territoires existant à l’origine et de favoriser leur évolution progressive vers l’autonomie ou l’indépendance. Le Conseil se compose des 5 membres permanents du Conseil de sécurité (la Chine, les Etats-Unis, la Fédération de Russie, la France et la Grande-Bretagne). Avec l’indépendance de Palau, dernier territoire sous tutelle des Nations Unies, le Conseil a officiellement décidé de suspendre ses activités à partir du 1er novembre 1994. Par une résolution adoptée le même jour, le Conseil a amendé ses règles de procédure de manière à ne plus avoir à se réunir une fois par an et à se réunir uniquement quand les circonstances l’exigeront. La Cour internationale de Justice (CIJ) est l’organe judiciaire principal de l’ONU. Elle siège au Palais de la Paix à La Haye (Pays-Bas). Elle a commencé à fonctionner en 1946, prenant la suite de la Cour permanente de Justice internationale qui siégeait dans les mêmes locaux depuis 1922. La Cour a une double mission : régler conformément au droit international les différends d’ordre juridique qui lui sont soumis par les Etats et donner des avis consultatifs sur les questions juridiques que peuvent lui poser les organes ou institutions autorisés à le faire.

Les tâches du Secrétariat sont aussi diverses que les problèmes dont s’occupe l’Organisation. Elles vont de l’administration des opérations de maintien de la paix à la médiation des différends internationaux. Les fonctionnaires du Secrétariat observent également les tendances et les problèmes économiques et sociaux, réalisent des études sur des sujets tels que les droits de l’homme et le développement durable, organisent des conférences internationales sur des questions intéressant l’ensemble du monde, surveillent l’application des décisions adoptées par les organes de l’ONU, interprètent les discours et traduisent les documents dans les 6 langues officielles de l’Organisation et mettent en oeuvre des programmes d’information afin de faire connaître aux médias du monde les activités de l’ONU. Le Secrétariat se compose de plus de 8’900 hommes et femmes appartenant à 160 pays environ. Ces fonctionnaires internationaux, de même que le Secrétaire général, ne rendent compte de leurs activités qu’à l’ONU et font le serment de ne solliciter ni recevoir d’instructions d’aucun gouvernement ni d’aucune autorité extérieure. Aux termes de l’article 100 de la Charte, chaque Etat membre s’engage à respecter le caractère exclusivement international des fonctions du Secrétaire général et du personnel et à ne pas chercher à les influencer dans l’exécution de leur tâche.

L’ONU a deux bureaux en Europe : l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG – www.unog.ch) qui est dirigé par M. Michael Moller, Directeur général de l’ONUG. L’Office de Genève est notamment une instance pour le désarmement et les droits de l’homme. L’ONUG, qui est l’office le plus important après le siège de New York, est aussi le centre de diplomatie multilatérale le plus actif du monde et il a été le théâtre de bien des négociations historiques. C’est l’Office des Nations Unies le plus important après le siège de New York. l’Office des Nations Unies à Vienne (ONUV – www.unvienna.org). C’est le siège des activités des Nations Unies dans les domaines de la lutte contre la drogue, la prévention du crime et la justice criminelle, les utilisations pacifiques de l’espace extra atmosphérique et le droit commercial international.

(Source : Site officiel de l’Etat de Genève)

publié le 16/02/2016

haut de la page