La situation des droits de l’Homme en Birmanie

La situation des droits de l'Homme en Birmanie

42ème session du Conseil des droits de l’homme

Dialogue interactif avec la Rapporteuse spéciale pour la situation des droits de l’Homme en Birmanie

Intervention de la France

Genève, 16 septembre 2019

La version prononcée fait foi.

Merci Madame la vice-Présidente,

Madame la Rapporteuse spéciale,

La France vous remercie pour votre exposé très clair qui démontre que la situation des droits de l’Homme en Birmanie ne s’améliore pas. Elle vous assure de son plein soutien dans votre travail et encourage les autorités birmanes à renouer le dialogue avec vous.

La France déplore de nouveaux les graves violations des droits de l’Homme qui se poursuivent en Birmanie. Le recours aux violences sexuelles ou liées au genre documentées par la Mission d’établissement des faits, sont accablantes. Nous pressons les autorités birmanes de prendre toutes les mesures pour y mettre un terme et à poursuivre leurs auteurs afin d’apporter réparation aux victimes de ces violences.

Notre préoccupation porte également sur les conséquences de la situation des droits de l’Homme en Birmanie sur le reste de la région. Alors que se profilent les élections de 2020, nous suivons avec inquiétude la situation des réfugiés Rohingyas dans le camp de Cox’s Bazar. La France tient à cet égard à exprimer tout son soutien au gouvernement bangladais, ainsi qu’aux acteurs humanitaires et internationaux présents dans le camp. Toutefois, la France réitère ses inquiétudes face au projet de relocalisation des réfugiés sur l’île de Bhashan Char. La France appelle les autorités à prendre en compte les graves risques auxquels ces réfugiés seraient exposés.

Madame la Rapporteuse,

Alors que le Mécanisme d’enquête indépendant est désormais opérationnel, comment envisagez-vous votre coopération avec lui afin de tenir compte des recommandations du rapport Rosenthal visant à améliorer la cohérence de l’action de l’ONU en Birmanie ?

Dernière mise à jour le : 21 septembre 2019
Retour en haut