La protection des défenseuses et défenseurs des droits

La protection des défenseuses et défenseurs des droits

43ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur la vente et l’exploitation sexuelle d’enfants

Intervention de la France

Genève, 4 mars 2020

La version prononcée fait foi.

Monsieur le rapporteur spécial,

La France salue le travail que vous avez accompli au cours de ces six années de mandat, dont elle soutient pleinement le renouvellement. Votre travail de définition des différents profils des défenseurs des droits et des problématiques auxquelles ils sont confrontés est très précieux.

Nous partageons votre inquiétude quant à la généralisation des lois d’exception dans les zones de conflits, privant les défenseuses et défenseurs de leurs droits essentiels à la mobilité ou à l’expression. Les campagnes de délégitimation de leur travail et les tentatives d’incriminations à leur égard doivent également cesser.

La France se joint à votre appel à la création d’institutions nationales des droits de l’Homme, capable notamment de faire de la protection des défenseurs des droits une priorité stratégique essentielle. Il est à cet égard indispensable de mettre en œuvre des programmes destinés à garantir l’intégrité physique et morale des défenseuses et défenseurs.

Monsieur le rapporteur spécial,

Vous préconisez la création de programmes de protection des défenseurs en matière de sécurité physique et numérique. Quelles mesures pratiques suggérez-vous pour améliorer la sécurité en ligne des défenseuses et défenseurs ?

Je vous remercie.

Dernière mise à jour le : 18 mars 2020
Retour en haut