La France se félicite des résultats de la triple COP des conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm

Sur le thème "Une planète propre pour une population en bonne santé : une gestion écologique des produits chimiques et des déchets", près de 2000 délégués de 187 Etats se sont réunis à Genève pour la triple conférence des Parties aux conventions de Bâle (déchets dangereux et autres déchets), Rotterdam (procédure de consentement préalable pour l’importation des produits chimiques et pesticides dangereux) et Rotterdam (polluants organiques persistants).

Ces trois conventions, sous l’ombrelle du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), sont administrées par un Secrétariat commun et ont tenu leurs Conférences des Parties dans une séquence commune de deux semaines en mai 2019 à Genève afin de renforcer leur cohérence.

PNG

Un accord obtenu pour mieux réglementer les exportations de déchets plastiques

A l’issue de cette triple COP, les 187 Etats Parties à la convention de Bâle sont parvenus par consensus à un accord pour une réglementation des exportations de déchets plastiques, dont huit millions de tonnes finissent chaque année dans les océans.

La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination est un traité international conçu afin de réduire la circulation des déchets dangereux entre les pays. L’amendement vise à inscrire les déchets plastiques dans la liste des déchets réglementés par la Convention.

C’est un grand succès pour la Convention de Bâle, qui a également fêté ses 30 ans pendant la conférence, et qui montre sa capacité à prendre en compte les nouveaux enjeux mondiaux en matière de gestion des déchets et de prévention des pollutions .

Un élargissement de la liste des polluants organiques persistants

Par ailleurs, les Parties à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) ont ajouté vendredi deux produits polluants, l’APFO et le Dicofol, à la liste des produits interdits sauf exemptions limitées qui compte désormais 30 POP.

L’APFO (acide perfluorooctanoïque) est utilisé dans les revêtements antiadhésifs de certains articles de cuisine, ainsi que dans la fabrication de textiles, de tapis, de peintures et de mousses extinctrices.

Le Dicofol est un pesticide assez proche du DD, qui est très nocif notamment pour les oiseaux et les poissons.

JPEG

publié le 14/05/2019

haut de la page