La France mobilisée pour améliorer la résilience des territoires face au changement climatique

La 6ème plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes a réuni cette semaine à Genève près de 5000 personnes, acteurs publics et privés, chercheurs et de terrain, de la prévention et la gestion des risques et de la construction de la résilience.

La 6ème plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes

JPEG

Ce forum multi-acteur qui se tient tous les deux ans est organisé par le bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNDRR) qui anime et favorise les synergies entre les nombreux organismes multilatéraux impliqués dans la mise en œuvre de la stratégie internationale pour la réduction des risques des catastrophes et du cadre d’action de SENDAI (2015-2030) adopté en 2015 lors de la 3ème conférence mondiale pour la réduction des risques de catastrophes.

Le thème retenu pour cette 6ème plateforme était "les dividendes de la résilience, vers des sociétés durables et inclusives". Les thèmes suivants ont été discutés :
-  L’état d’avancement de la mise en œuvre du cadre de SENDAI et lancement du 6ème rapport global d’évaluation de la réduction des risques de catastrophes ;
-  Le financement de la prévention et la participation du secteur privé ;
-  La mise en cohérence entre les cadres internationaux : Agenda 2030 et Objectifs de développement durable, Accord de Paris et action climatique, Cadre d’Action de Sendai et construction de la résilience.

La France réaffirme son engagement pour améliorer la résilience des territoires dans un contexte de changement climatique

La France était représentée par une délégation multi-acteurs, dont les ministères concernés et les grands opérateurs de la prévention (AFD, Météo France), la communauté scientifique et la société civile. L’ensemble des acteurs français ont réaffirmé leur engagement.

En effet, l’engagement de la France dans la mise en œuvre du cadre d’action de SENDAI répond à une conviction profonde : la prévention et la réduction des risques de catastrophes sont des fondamentaux incontournables du développement durable et de l’éradication de la pauvreté. Ils sont au cœur des enjeux de l’adaptation et de la lutte contre les effets du changement climatique. Le cadre d’Action de SENDAI, l’Agenda du développement durable pour 2030 et l’Accord de Paris sur le climat doivent constituer la référence constante de notre action, pour des sociétés prospères, équitables et résilientes.

Parmi les temps forts de cette 6ème plateforme, les travaux sur les systèmes d’alerte précoce, cible prioritaire du cadre d’action de SENDAI , incluant l’initiative CREWS (Climate risk and early warning systems) lancée par la France avec l’appui de l’UNDRR, de l’OMM et de la Banque mondiale, pour appuyer les pays les plus vulnérables à se doter de systèmes d’alerte précoce face aux effets du changement climatique. Cette initiative est pleinement opérationnelle, elle a permis de financer plusieurs projets, mais les besoins sont importants et la France a lancé un appel pour que de nouveaux partenaires rejoignent l’initiative.

La question des déplacements de population a été largement abordée. On estime que chaque seconde une personne est déplacée à la suite d’une catastrophe. La plateforme pour les déplacements liés aux catastrophes, dont la France prendra la présidence en juillet prochain, a pris en charge la session dédiée à la question des migrations liées au catastrophes. Elle a également contribué à la rédaction du guide de la série « Words into action » sur l’application du cadre de SENDAI aux questions relatives aux populations déplacées.

publié le 17/05/2019

haut de la page