La France préoccupée par la situation des droits humains dans le monde

La France préoccupée par la situation des droits humains dans le (...)

41ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue avec la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme

Intervention de la France

Genève, le 25 juin 2019

La version prononcée fait foi.

Madame la Haut-Commissaire,

Le soutien du Conseil à votre mandat doit être sans réserve face aux remises en question de l’universalité des droits de l’homme.

Le Conseil doit agir pour les droits des femmes et des filles, pour garantir les droits et l’accès à la santé sexuelle et reproductive. Nous devons promouvoir les droits des personnes LGBTI, et donc renouveler le mandat de l’expert indépendant. Nous devons poursuivre notre combat pour l’abolition universelle de la peine de mort. Une mobilisation est nécessaire pour la protection des journalistes et la lutte contre l’impunité.

Nous devons protéger les défenseurs des droits et promouvoir les droits de l’Homme dans les pays dont les fragilités nous inquiètent.

Nous encourageons la République démocratique du Congo à poursuivre ses efforts dans la lutte contre l’impunité, et à mettre en œuvre les recommandations des experts internationaux sur le Kasaï. Au Burundi, la tenue d’élections inclusives en 2020 implique que le gouvernement fasse les gestes nécessaires, pour permettre à l’opposition, aux médias et à la société civile de jouer leur rôle sans entrave. Au Cameroun, nous appelons à une solution pacifique à la crise dans les régions anglophones.

Nous sommes préoccupés par la situation au Cambodge. Nous l’appelons à rouvrir son espace politique et à poursuivre sa coopération avec les mécanismes du Conseil.

La France est préoccupée par l’absence d’horizon politique en Israël et dans les Territoires palestiniens. Les violences se poursuivent, notamment à Gaza et la situation humanitaire se dégrade face à l’occupation et à la colonisation, illégale au regard du droit international. La France appelle à une solution politique qui réponde aux aspirations légitimes de chacun.

Dernière mise à jour le : 23 juillet 2019
Retour en haut