La France encourage l’Erythrée à améliorer la situation des droits de l’Homme

40ème session du Conseil des droits de l’homme

Dialogue interactif avec la Rapporteure Spéciale sur l’Erythrée

Intervention de la France

Genève, 11 mars 2019

La version prononcée fait foi.

Merci Monsieur le Président,

La France remercie la rapporteure spéciale pour sa présentation orale et lui réitère son soutien.

La France salue également la normalisation bienvenue des relations entre l’Erythrée et l’Ethiopie. La reprise d’une bonne coopération entre ces deux pays constitue un pas décisif en faveur de la paix et du développement dans la Corne de l’Afrique.

Il convient que cette nouvelle donne au niveau régional se traduise maintenant par des améliorations concrètes pour les citoyens érythréens, notamment sur le plan des droits de l’Homme. Comme l’a rappelé la France lors de l’Examen Périodique universel de l’Erythrée, nous restons en effet préoccupés par la situation des droits de l’Homme dans le pays, malgré quelques avancées en matière d’éducation et de santé. La situation des droits civils et politiques, de la liberté de conscience et de religion et de la liberté d’expression est particulièrement préoccupante. Nous encourageons l’Erythrée à prendre toutes les mesures pour améliorer la situation des droits de l’homme dans le pays, mettre fin au service national à durée indéfinie et améliorer le respect de tous les droits et libertés fondamentaux de ses citoyens. La France est prête à accompagner l’Erythrée dans cette perspective.

L’Erythrée est membre du Conseil des droits de l’Homme et nous l’invitons à ce titre à renforcer sa coopération avec le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme et à coopérer avec l’ensemble des mécanismes du Conseil, notamment la Rapporteure spéciale sur la situation des droits de l’Homme en Erythrée.

Je vous remercie.

publié le 11/03/2019

haut de la page