Journée mondiale de lutte contre le paludisme (25/04/2016)

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, la France rappelle son engagement pour faire reculer cette maladie.

JPEG A l’échelle mondiale, le paludisme régresse. Les progrès ont été remarquables, notamment en Afrique, où l’on observe une baisse de la mortalité de 54% depuis les années 2000. Mais les défis restent considérables, dont celui de la résistance à certains antipaludiques ou encore de l’impact du dérèglement climatique, qui pourrait, dans certaines zones, favoriser le développement ou la résurgence de la maladie.

Avec 16 % des efforts mondiaux, la France est le 2ème contributeur mondial de la lutte contre le paludisme, à travers ses contributions multilatérales et son action bilatérale. Aux côtés du Fonds mondial, nous sommes engagés en faveur de la prévention et du traitement des pandémies comme du renforcement des systèmes de santé. Nous contribuons à l’accélération de la mise sur le marché de produits innovants grâce aux programmes d’UNITAID (tests diagnostiques rapides, traitement du paludisme sévère ou chimioprévention saisonnière). La France soutient également la recherche, en particulier grâce à l’action de l’institut de recherche pour le développement et de l’Institut Pasteur.

En savoir plus sur la politique internationale de la France en matière de santé.

publié le 26/04/2016

haut de la page