Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai 2019)

Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai 2019)

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la France réaffirme son engagement constant et déterminé en faveur de la liberté de la presse, de la liberté d’expression et de la protection des journalistes, partout dans le monde.

Elle rappelle qu’une presse libre, indépendante et pluraliste est essentielle au bon fonctionnement des démocraties et rend hommage aux journalistes assassinés, torturés, emprisonnés ou menacés pour leur engagement au service du droit à une information fiable.

Alors que la liberté de la presse et la sécurité des journalistes connaissent des atteintes croissantes dans le monde, et que la presse est confrontée au défi de la désinformation, notamment en ligne, qui met en cause le travail d’établissement et de vérification des faits des journalistes, un soutien accru des États en faveur du droit à une information fiable et vérifiée est nécessaire. Dans ce domaine qui touche aux principes mêmes de notre démocratie, les acteurs publics ne sauraient fournir à eux seuls une solution définitive. C’est aux sociétés civiles de développer aussi des « anticorps » afin d’assurer notre résilience collective, comme l’a rappelé M. Jean-Yves Le Drian lors de la conférence « Sociétés civiles, médias et pouvoirs publics : les démocraties face aux manipulations de l’information » en avril 2018. À ce titre, nous saluons la "Journalism Trust Initiative" lancée par Reporters sans Frontières et ses partenaires qui vise à mettre en place un système d’auto-régulation fournissant des garanties de transparence et de vérification de l’information.

Dans ce contexte, la France entend s’engager :

- dans le cadre de sa présidence du G7 et au-delà, elle promeut, conformément à l’engagement du Président de la République, le « partenariat international pour l’information et la démocratie » lancé à l’initiative de Reporters sans frontières et de la Commission internationale indépendante pour l’information et la démocratie, qui avait été saluée par une déclaration conjointe d’une douzaine de chefs d’État et de Gouvernement lors du Forum de Paris sur la paix le 11 novembre dernier.

- elle continuera de faire de la sécurité des journalistes et de la promotion de la liberté de la presse l’une des priorités de sa stratégie internationale de défense des droits humains.

Dernière mise à jour le : 22 juillet 2019
Retour en haut