Journée pour le soutien aux victimes de la torture (26/06/2016)

A l’occasion des dix ans de l’entrée en vigueur du protocole facultatif à la convention contre la torture et de la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture le 26 juin, la France réaffirme sa détermination à lutter contre cette pratique inhumaine et inacceptable.

JPEG
La torture reste une réalité. Des milliers d’opposants politiques, de défenseurs des droits de l’Homme, de journalistes, de travailleurs humanitaires, de personnes stigmatisées en raison de leur orientation sexuelle ou de détenus de droit commun continuent à être victimes de la répression de régimes comme en Syrie ou des exactions de groupes terroristes.

La France demande le respect en toutes circonstances de l’interdiction absolue de la torture. Elle appelle les États qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre la convention contre la torture ainsi que son protocole facultatif. Aucune menace ne saurait justifier le recours à la torture et le renoncement aux principes d’humanité et de dignité de la personne humaine.

Nous restons mobilisés pour lutter contre l’impunité et défendre les victimes.

publié le 29/06/2016

haut de la page