Journée internationale de l’aide humanitaire (19 août 2018)

A l’occasion de la journée mondiale de l’aide humanitaire, la France rend hommage à l’engagement des travailleurs humanitaires qui, dans des conditions de plus en plus difficiles et souvent au péril de leur vie, portent secours aux populations dans le besoin.

Une augmentation croissante des crises humanitaires

Ces dernières années, les situations d’urgence humanitaire n’ont cessé d’augmenter. La multiplication des crises et des conflits, leur complexité croissante et leur inscription dans la durée rendent l’aide humanitaire de plus en plus nécessaire. 128 millions de personnes à travers le monde ont besoin d’aide humanitaire immédiate.
Pour répondre aux besoins des populations, les travailleurs articulent leur action autour de 4 grands principes :

- Humanité
- Impartialité
- Neutralité
- Indépendance

La protection des travailleurs humanitaires est une priorité pour la France

Les travailleurs humanitaires et les personnels médicaux sont parfois pris pour cible. Il est de notre responsabilité collective d’œuvrer pour assurer aux travailleurs humanitaires un environnement aussi sûr que possible et pour que ces actes ne demeurent pas impunis. La France rappelle son engagement à la pleine mise en œuvre de la résolution 2286 du Conseil de sécurité relative à la protection des personnels et des infrastructures de santé dans les conflits. La France continuera de défendre avec détermination la sécurité des personnels humanitaires, notamment au sein des instances internationales. Le droit international humanitaire doit être respecté en toutes circonstances.

Nouvelle stratégie de la France pour l’aide humanitaire 2018-2022 : un triplement des moyens mobilisés

JPEG

Une stratégie humanitaire pour la période 2018-2022 a été adoptée. Elle marque un engagement renforcé de la France pour protéger la vie et la dignité humaine et renforcer le droit international humanitaire.

La contribution française à l’action humanitaire sera plus que triplée entre 2017 et 2022. En 2022, la contribution bilatérale et multilatérale de la France atteindra 500 millions d’euros. La France deviendra ainsi l’un des trois premiers bailleurs européens et l’un des cinq premiers bailleurs mondiaux pour l’aide humanitaire.

publié le 20/08/2018

haut de la page