Journée diplomatie économique - 8 novembre 2016

Business France, co-organisateur de la journée
Business France, co-organisateur de la journée
Introduction de Business France Suisse
Introduction de Business France Suisse
Propos d'ouverture - Thomas Wagner, Représentant Permanent Adjoint de la Mission de la france auprès des Nations Unies à Genève
Propos d’ouverture - Thomas Wagner, Représentant Permanent Adjoint de la Mission de la france auprès des Nations Unies à Genève
 Thomas Wagner, Représentant Permanent Adjoint de la Mission de la france auprès des Nations Unies à Genève
Thomas Wagner, Représentant Permanent Adjoint de la Mission de la france auprès des Nations Unies à Genève

Dans le cadre de la stratégie de diplomatie économique développée par la France, la Mission Permanente de la France auprès des Nations Unies à Genève a organisé, en partenariat avec Business France Suisse, une journée de rencontres le 8 novembre 2016 entre 21 représentants d’entreprises françaises et 6 organisations internationales basées à Genève.

Pour les entreprises françaises, cet événement était l’occasion d’accroître leur connaissance des procédures d’achat propres aux organisations internationales basées à Genève. Le but était également de renforcer la visibilité de ces entreprises, et d’exposer leur offre dans une perspective d’accroissement de l’innovation et de l’efficacité au sein des organisations internationales.

En introduction, le Représentant Permanent Adjoint de la Mission de la France auprès des Nations Unies à Genève Thomas Wagner a déclaré : « Partout des réflexions sont engagées pour utiliser au mieux les ressources disponibles et surtout pour faire autrement, c’est-à-dire d’innover au service de ces grandes causes internationales. Cet enjeu de rationalisation, d’efficacité accrue et d’innovation passe bien sûr par un partenariat renforcé avec le secteur privé. »

Après une série de présentations de la part des représentants des divisions des achats d’organisations internationales, les participants ont échangé au cours de discussions au format « speed-dating ».

Ces rencontres étaient centrées sur les secteurs de l’humanitaire et de la santé. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), deux des acheteurs les plus importants du système onusien étaient représentés, ainsi que le Comité International de la Croix-Rouge, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge, et l’Organisation Internationale pour les Migrations.

publié le 08/11/2016

haut de la page