Journée annuelle de discussion sur les droits des femmes

35ème session du Conseil des droits de l’Homme

Journée annuelle de discussion sur les droits des femmes
Panel sur l’accélération des efforts pour éliminer les violences faites aux femmes : engager les hommes et les garçons dans la prévention et la réponse à la violence faites aux femmes et aux filles

Intervention de la France

Genève, le mardi 13 juin 2017

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France vous remercie pour la tenue de ce débat, et remercie les panelistes pour leurs interventions.

Les inégalités entre les femmes et les hommes restent profondément ancrées dans toutes les sociétés. Les femmes n’ont pas toujours accès à un travail décent et doivent surmonter les stéréotypes de genre associés aux emplois et les écarts de rémunération entre les sexes. On leur refuse trop souvent l’accès à l’éducation et aux soins de santé essentiels. Partout dans le monde, elles sont également de violences et de discriminations. Elles sont sous-représentées dans les processus décisionnels politiques et économiques. En effet, dans le monde, en juin 2016, seuls 23% des parlementaires nationaux étaient des femmes, témoignant toutefois d’une lente augmentation par rapport aux 11% de 1995.

Partout dans le monde, les filles risquent plus que les garçons de ne jamais aller à l’école. 2/3 des 774 millions d’adultes analphabètes dans le monde sont des femmes. Cette proportion n’a pas évolué depuis vingt ans. Enfin, la violence à l’égard des femmes et des filles continue de nourrir de graves préoccupations.

Les efforts visant à mobiliser les hommes et les garçons sont essentiels pour mettre fin aux discriminations et à la violence faite aux femmes et aux filles. L’égalité entre les sexes est au cœur de l’Agenda 2030 pour le Développement durable et notre mobilisation collective est profitable à tous : l’autonomisation des femmes se répercute sur tous les domaines du développement.

Mesdames et Messieurs les membres du panel :

Comment favoriser un changement des mentalités pour que les hommes et les garçons se sentent davantage impliqués dans les questions touchant les droits des femmes ?

publié le 13/06/2017

haut de la page