Journée « Zéro Discrimination »

A l’occasion de la Journée « Zéro Discrimination » célébrée le 1e mars, la France rappelle son engagement pour mettre fin à toutes les formes de discrimination dans l’accès à la santé.

L’édition 2020 de la journée "Zéro Discimination" : l’occasion de rappeler que les inégalités entre les femmes et les hommes affectent la santé et le bien-être de chacun.

La campagne 2020 de l’ONUSIDA pour la Journée Zéro Discrimination met l’accent sur les discriminations liées au genre, spécifiquement à l’encontre des filles et des femmes.

Elle rappelle que malgré plusieurs progrès en faveur d’une plus grande égalité entre les femmes et les hommes, la discrimination à l’égard des femmes et des filles existe toujours et partout dans le monde.

La Directrice exécutive d’ONUSIDA, Winnie Byanyima, souligne à ce titre que « la lutte pour vaincre le sida est indissociable de la lutte pour les droits des femmes et de la lutte contre toutes les formes de discrimination.

Cette mobilisation d’ONUSIDA s’inscrit dans le cadre du Partenariat mondial pour l’élimination de toutes les formes de stigmatisation et de discrimination liées au VIH, formé le 10 décembre 2018 à l’occasion du 70e anniversaire la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Ce Partenariat rassemble tous les acteurs engagés à renforcer la lutte contre la stigmatisation et les discriminations à travers le monde, dont des Etats et organisations tels que l’ONUSIDA, ONU Femmes, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ou encore le Réseau mondial des personnes vivant avec le VIH.

La France mène une diplomatie féministe pour atteindre l’égalité femmes-hommes et mettre fin aux discriminations.

Déclarée grande cause du quinquennat du président de la République, l’égalité entre les femmes et les hommes mobilise aujourd’hui l’ensemble du Gouvernement et ses administrations, y compris le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qui promeut une diplomatie féministe.

La France dispose depuis le 8 mars 2018 d’une stratégie de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes pour 2018-2022, un outil de pilotage conçu pour coordonner les actions sur une période de cinq ans et améliorer la situation des femmes partout dans le monde. Elle a pour objectif de mettre la question de l’égalité entre les femmes et les hommes au centre de tous les dispositifs portés par le ministère.

En 2020, la France continuera à renforcer le portage politique des enjeux d’égalité et à les rendre plus visibles sur la scène internationale. A ce titre, elle co-présidera le Forum Génération Egalité, un rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes organisée par ONU Femmes. Ce Forum sera lancé à Mexico les 7 et 8 mai et culminera à Paris entre les 7 et 10 juillet.
A cette occasion, des coalitions d’action multi-acteurs seront lancées pour faire avancer l’égalité et lutter contre les discriminations fondées sur le genre. Comme lors de la présidence française du G7, elles associeront les gouvernements, la société civile et le secteur privé pour obtenir des résultats concrets et mesurables à l’horizon de cinq ans sur les six thèmes suivants :

  • Violence basée sur le genre
  • Justice et droits économiques
  • Droit à disposer de son corps, santé et droits sexuels et reproductifs
  • Action des femmes en faveur de la justice climatique
  • Technologies et innovation
  • Mouvements et leadership féministes

Dernière mise à jour le : 1er mars 2020