Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques (13-19 novembre 2018)

Du 13 au 19 novembre 2018 se tiendra la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. L’usage responsable des médicaments antimicrobiens chez l’homme et chez l’animal est essentiel en vue de lutter contre l’émergence de la résistance aux antimicrobiens.

Qu’est-ce que la résistance aux antimicrobiens ?

La résistance aux antimicrobiens est un terme général qui désigne la résistance des différents types de micro-organismes (bactérie, virus, champignon ou parasite) aux médicaments utilisés pour soigner l’infection (médicaments antibactériens, antiviraux, antiparasitaires et antifongiques).

La résistance aux antimicrobiens n’est pas seulement un problème de santé humaine. Les antimicrobiens sont également largement utilisés chez les animaux domestiques et dans les exploitations piscicoles. La présence d’antimicrobiens peut également se retrouver dans les cultures et les plantes destinés à la consommation humaine pour les protéger contre les risques d’infections.

Une menace grandissante

Chaque minute, une personne meurt d’une infection résistante aux médicaments. D’ici à 2050, la FAO estime que la résistance aux antimicrobiens devrait coûter près de 6 trillions (un milliard de milliards) de dollars chaque année.

JPEG

Les médicaments antimicrobiens sont essentiels dans le traitement des maladies et pour protéger la santé humaine et animale. La résistance est un phénomène naturel, toutefois, l’utilisation à mauvais escient des médicaments antimicrobiens (surutilisation ou mauvaise utilisation) peut favoriser l’apparition et la diffusion de micro-organismes résistants aux antimicrobiens. L’OMS souligne que la sous-consommation et le manque de médicaments de qualité contribuent également à la résistance. Avec le développement des échanges et voyages mondiaux, les micro-organismes résistants peuvent se propager rapidement vers n’importe quelle partie du monde.

La France engagée dans la prévention et la lutte contre la résistance antimicrobienne

La France reste engagée dans la prévention et la lutte contre la résistance antimicrobienne.

Le gouvernement a annoncé cette semaine que 40 millions d’euros seraient investis dans la recherche contre la résistance aux antimicrobiens. Ces efforts de recherche porterontplus spécifiquement sur les mécanismes d’apparition et de diffusion des résistances et les nouvelles cibles thérapeutiques.

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation pour promouvoir un usage responsable des antibiotiques a été lancée à cette même occasion sous le slogan « ils sont précieux, utilisons les mieux ». Une première campagne avec le slogan "Les antibiotiques, c’est pas automatique" avait été déjà lancée en 2002.

La communauté internationale est également mobilisée pour la lutte contre la résistance antimicrobienne

L’engagement international est aussi important. En mai 2015, lors de la 68e Assemblée mondiale de la santé, les Etats membres ont adopté un Plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Il a pour but de préserver notre capacité à prévenir et traiter les maladies infectieuses par l’utilisation de médicaments sûrs et efficaces.

publié le 16/11/2018

haut de la page