Genève réfléchit à la ville de demain

La Pandémie de la Covid19 souligne la vulnérabilité des villes

Si la pandémie de la Covid19 a agi comme un révélateur des inégalités sociales, politiques, sanitaires et politiques, elle a aussi souligné des déséquilibres démographiques profonds.

Selon l’ONU, 90 % des cas de COVID19 se sont déclarés en milieu urbain alors que 55 % de la population mondiale vit dans une ville, soit 4,2 milliards de personnes.

A l’urgence de repenser des villes plus écologiques dans un contexte de transition énergétique et de changement climatique, s’ajoute maintenant la nécessité d’imaginer un modèle urbain capable de faire face à de nouveaux défis sanitaires.

C’est fort de ce constat que Genève accueille, à l’initiative de la CEE-NU (Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe) du 5 au 9 octobre, tous les grands acteurs de l’urbain pour partager les bonnes pratiques pour un modèle de villes plus durables.

Pour en savoir plus sur l’impact de la Covid19 sur les villes

JPEG - 42.2 ko
The new business district in Milan @ Olivier Morin (AFP)

L’ODD 11, boussole pour une ville plus résiliente

C’est à la date symbolique de la Journée mondiale de l’Habitat, lundi 5 octobre, que s’ouvre cette semaine placée sous le signe de l’adaptabilité des villes.

Cette première journée sera dédiée à la présentation des avancées dans la mise en oeuvre de l’Objectif de développement durable 11 pour des villes plus durables et des établissements urbains ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. Elle permettra d’échanger sur la manière dont les villes répondent aux défis liés au changement climatique, à la pandémie de COVID-19, aux catastrophes naturelles (tremblements de terre et inondations) et sur la manière de mieux les soutenir pour relever ces défis.

Si les villes sont des centres d’innovation et de production de richesse-80% du PIB mondial est produit par les villes- elles représentent aussi 70 % des émissions de dioxyde de carbone et consomment entre 60 à 80% de l’énergie mondiale.

La crise de la Covid19 a révélé l’extrême vunérabilité de ce modèle.

Cette journée sera l’occasion d’écouter des ONG, des experts, des maires et des agences de l’ONU et d’aborder les questions suivantes :

  1. Quels défis le changement climatique, la pandémie de COVID-19 et les catastrophes naturelles posent-ils pour le développement durable des villes ?
  2. Quels sont les besoins des villes pour relever ces défis ?
  3. Quels sont les projets, politiques et partenariats qui nous permettent de relever et de nous concentrer sur ces défis ?

Le Geneva cities hub, association nouvellement créée de droit privé suisse, soutenue par le canton et la ville de Genève, animera un panel l’après midi sur la ville durable auquel participera l’expert Français Jean-Yves Sapoval, Conseiller du Directeur de l’Habitat, de l’Urbanisme de des Paysages, qui s’exprimera sur l’efficacité énergétique des bâtiments.

En quoi consiste l’ODD 11 ?

Les maires en première ligne

Pour la première fois, les maires des grandes métropoles et des villes moyennes, ainsi que les communes du Grand Genève se réuniront le 6 octobre pour un Forum des maires.

La pandémie de la Covid19 a montré combien les élus locaux étaient en première ligne pour gérer la crise. Leurs connaissances du maillon local est clé pour construire de nouvelles politiques urbaines.

39 maires d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Asie centrale et du Caucase endosseront formellement la Déclaration de Genève des maires qui encourage à repenser les villes dans un monde post Covid 19 à travers 8 objectifs tels que renforcer la résilience des villes, rendre les villes plus “vertes” et prendre des actions climatiques plus ambitieuses.

Lire la déclaration de Genève des maires

La maire d’Evian Mme Josiane Lei présidera la session de 14 à 16 h.

Pour en savoir plus sur la première édition du Forum des Maires

L’expertise francaise à la pointe

Les analystes du World Economic Forum ont publié en Mai 2020 une étude sur les pays menant le mieux leur transition énergétique et économique. Sur les 115 pays étudiés, la France occupe la 8 ième place.
Que ce soit dans le secteur du bâtiment, des transports ou encore de l’énergie, les entreprises françaises sont à la pointe de la créativité pour construire une économie plus verte, appuyée sur une écologie urbaine, que ce soit avec l’utilisation d’énergies renouvelables, la rénovation technique pour des bâtiments plus eco-performants ou des transports plus écologiques.

Pour aller plus loin, relire la stratégie de transition énergétique pour une croissance verte de la France

Dernière mise à jour le : 4 octobre 2020