Contribution française au Fonds mondial (26/06/2016)

Le Ministre des affaires étrangères et du développement international, Jean-Marc Ayrault salue l’annonce par le président de la République le 26 juin du maintien de la contribution française au Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 1,08 milliard d’euros pour les trois prochaines années (2017- 2019).

JPEG
La France est le deuxième contributeur au Fonds mondial. Il s’agit d’un signe fort de notre engagement dans la lutte contre les grandes pandémies.

La lutte contre le SIDA et les maladies transmissibles partout dans le monde est une priorité de la France. Outre notre soutien financier au Fonds (plus de 3,8 milliards d’euros depuis 2002), nous mobilisons nos institutions de recherche. Nous sommes également mobilisés en faveur des systèmes de santés locaux et des personnes affectées, y compris s’agissant du respect de leurs droits fondamentaux. La France est à l’origine de la création de modes innovants de financement, en particulier la taxe sur les billets d’avion et celle sur les transactions financières.

La France, par la voix du Ministre des affaires étrangères et du développement internationale, forme le vœu que le 16 septembre, à Montréal, le Fonds puisse atteindre son objectif et mobiliser 13 milliards de dollars pour les 3 années à venir, de façon à sauver 8 millions de vies et éviter 300 millions de nouvelles infections.

publié le 08/07/2016

haut de la page