Examen périodique universel - Costa Rica

Dix-neuvième session du groupe de travail de l’Examen périodique universel

* * * * * *


Costa Rica

* * * * * *


Intervention de la France

Genève — Lundi 5 mai 2014


* * * * * *

Merci, Monsieur le Président. Je voudrais tout d’abord saluer la délégation du Costa Rica.

La France se félicite de la ratification par le Costa Rica de la Convention internationale sur les disparitions forcées. Elle salue également l’engagement international du Costa Rica en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort.

La France recommande au Costa Rica :

1/ D’attribuer des moyens suffisants à la Défenseure des habitants, qui constitue le mécanisme national de prévention prévu par le Protocole à la Convention contre la torture, afin qu’elle puisse exercer pleinement son mandat ;

2/ Prendre des mesures pour garantir une reconnaissance pleine et effective des droits sexuels et reproductifs, notamment à travers la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse.

3/Prendre des mesures pour prévenir les violences faites aux enfants, en particulier dans les milieux scolaire, familial et pénitentiaire, et engager effectivement des poursuites contre toute personne à l’origine de telles violences.

4/Poursuivre les politiques visant à lutter contre toute les formes de discriminations, notamment celles visant les personnes appartenant aux populations autochtones.

5/Renforcer la lutte contre les violences domestiques, en renforçant notamment l’administration judiciaire.

La France souhaiterait par ailleurs savoir si la délégation du Costa Rica pourrait fournir des éléments sur :

- Les dispositions envisagées pour lutter contre la surpopulation carcérale et la réinsertion des détenus.

- Et sur les mesures prévues pour augmenter le taux d’élucidation des crimes de sang.

Je vous remercie./.

publié le 05/05/2014

haut de la page