Emploi en santé et croissance économique (25 mai)

L’Assemblée de la Santé a adopté le 25 mai un plan sur 5 ans en vertu duquel l’OMS collaborera avec l’Organisation internationale du travail et l’Organisation de coopération et de développement économiques, de concert avec les gouvernements et les principales parties prenantes, en vue de pallier la pénurie de personnel dans le secteur sanitaire et social mondial.

Adoption d’un plan quinquennal par la 70ème session de l’Assemblée mondiale de la santé

La France se félicite de l’’adoption par la 70ème session de l’Assemblée mondiale de la santé de ce plan.

La France et l’Afrique du Sud s’étaient engagées dans la rédaction du projet de résolution, qui a été soumis à l’Assemblée mondiale de la santé.

Il est maintenant essentiel d’agir et de mettre en œuvre les recommandations faites par la commission de haut-niveau des Nations unies pour l’emploi en santé et la croissance économique (lire notre article ici).

PNG

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement durable de la France en faveur de la santé dans le monde et de son soutien à l’Organisation mondiale de la santé.

Evénement en marge de l’Assemblée mondiale de la santé

La Mission permanente de la France avait également organisé le 24 mai un événement relatif aux travaux de la commission emploi en santé et croissance économique à Genève. L’objectif était d’échanger sur des réalisations concrètes mises en oeuvre par les Etats engagés dans le plan d’action.

Mme Elisabeth Laurin, Ambassadeur et Représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et des organisations internationales en Suisse, est intervenue en introduction.

Cet événement a marqué une étape importante concernant la réalisation du plan d’action recommandé par la commission emploi en santé et croissance économique. Ce plan vise à favoriser la participation des personnels de santé à la consolidation des systèmes de santé. L’objectif réside également dans la collaboration entre l’Organisation mondiale de la santé, l’Organisation internationale du travail, et l’Organisation de coopération et de développement économiques, afin de soutenir les Etats membres dans leurs actions. Enfin, ce plan s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Cet évènement a permis de valoriser l’approche intersectorielle de la mobilisation des ressources humaines en santé concernant :

  • La formation des personnels ;
  • La mobilisation des professionnels de santé ;
  • La collaboration interministérielle (Santé, travail, éducation, finances).

publié le 27/05/2017

haut de la page